La réserve de la Gendarmerie pleure le lieutenant-colonel Thierry Lamiable, conseiller national pour la protection sociale du réserviste

0
3105
Photo CRG

La Gendarmerie et plus particulièrement la réserve est à nouveau endeuillée avec le décès du lieutenant-colonel de réserve opérationnelle (RO1) Thierry Lamiable. L’officier qui était conseiller national pour la protection sociale du réserviste (PSR), nous a quittés ce vendredi 29 septembre 2023 des suites d’une maladie rare et foudroyante qui l’a emporté en à peine quelques semaines. Il venait de fêter ses 62 ans. Il était père de trois enfants, une fille âgée de 28 ans et deux jumeaux âgés de 23 ans et était aussi deux fois grand-père.

Sur le même thème : Légion d’honneur, médaille militaire et ordre national du Mérite : la promotion des réservistes, retraités et anciens combattants publiée
Issu du contingent, Thierry Lamiable avait intégré la réserve en 1985 au terme de son service national effectué comme aspirant et totalisait un record de 38 ans dans la réserve opérationnelle de la Gendarmerie. Il a franchi tous les grades de sous-lieutenant à lieutenant-colonel et a ainsi enchaîné douze contrats successifs d’engagement à servir dans la réserve opérationnelle (ESR) au sein de la région Centre Val-de-Loire. En 2021, il rejoint le commandement de la Gendarmerie pour les réserves et la jeunesse (ex-CRG) pour occuper les fonctions nationales de conseiller national pour la protection sociale du réserviste. Agent d’assurance dans le civil, il pouvait ainsi sans difficulté mettre à profit ses connaissances dans le domaine du contentieux indemnitaire aux profit des réservistes blessés en service.

Avant de prendre ces responsabilités au niveau national, Thierry Lamiable les avait exercées à Orléans où sa mission de conseiller PSR local consistait à accompagner les réservistes victimes dans l’ensemble des démarches administratives parfois complexes en vue d’obtenir réparation intégrale du préjudice par l’État. Dès 2007, il a donc participé à la création d’un réseau qui s’étend aujourd’hui sur l’ensemble du territoire national en métropole et dans les outre-mer. Au delà d’une aide administrative, il avait toujours le souci de garantir au réserviste dans le besoin, l’aide et le secours nécessaires. Il mettait un point d’honneur à assurer un suivi de l’ensemble des situations les plus problématiques afin que tous les réservistes blessés puissent bénéficier d’un accompagnement et d’un suivi de qualité.

Titulaire de la médaille d’or des services militaires volontaires et de la médaille de la Défense nationale échelon bronze

En 2018, le général Olivier Kim, alors commandant des réserves, le remarque et en 2021, connaissant sa détermination et son professionnalisme, le nomme en charge de l’animation du réseau des conseillers PSR au niveau national.

Dès sa prise de fonction, il a le souci de parfaire la constitution d’un réseau dont les différents membres sont choisis pour leurs compétences en matière de contentieux indemnitaires. Il souhaite également que le conseiller PSR puisse accompagner les réservistes victimes dans l’ensemble du champ social en liaison avec les psychologues cliniciens de la Gendarmerie. C’est avec lui que la protection sociale du réserviste est donc montée en compétence et s’est étoffée, indique le commandement des réserves.
Il connaissait sur le bout des doigts les différents cas de blessures en service et n’hésitait pas à solliciter les arbitrages au plus haut niveau pour débloquer les situations les plus complexes. Animé d’une volonté constante de ne laisser aucun réserviste blessé sur la touche, il a pensé, conçu et mis en œuvre un dispositif partenarial avec les principaux assureurs référencés pour proposer aux jeunes élèves réservistes une couverture complémentaire optimale et sur mesure prenant en compte les spécificité statutaires.
Conscient des enjeux stratégiques de la montée en puissance de la réserve opérationnelle de la Gendarmerie, il savait qu’il fallait à tout pris que l’institution continue d’être au rendez-vous pour soutenir et accompagner les plus faibles d’entre eux qui continuent, malgré l’adversité de la blessure, de servir la population au côtés des Gendarmes d’active.
Ses nombreux engagements, y compris en dehors de l’Arme, montrent sans contestent qu’il avait décidé de faire de l’aide aux personnes en difficulté une vocation. Ainsi, outre la réserve, il occupait aussi les fonctions de délégué du procureur à Orléans et avait aussi et surtout fondé une société qui œuvrait dans le domaine de l’accessibilité et de l’aide aux personnes en perte d’autonomie.

Avec sa disparition, le commandement des réserves pour la Gendarmerie et la jeunesse perd un professionnel et un technicien aux compétences rares. Bien au delà, les réserves et l’ensemble des 33000 réservistes perdent un de leur plus fidèle serviteur. Au CRJ certains, notamment au sein du bureau de l’accompagnement et de la conformité, ont aussi perdu un ami cher et retiendront bien volontiers l’expression d’un de ses fils en commentant la photo illustrant cet article : “on y retrouve ce sourire inchangé et un beau regard pétillant et malicieux rempli de bienveillance”. Cette expression résume à elle seule l’audace d’un chef qui n’avait pas peur de relever les défis et les qualités d’un homme simple et humble qui a voué sa vie au service des autres.
Thierry Lamiable était titulaire de la médaille des services volontaires échelon or et de la médaille de la Défense nationale échelon bronze.
Ses obsèques se dérouleront à Orléans ce jeudi 5 octobre entouré de ses anciens frères d’armes réservistes de la Gendarmerie du Centre val de Loire, d’une partie des conseillers protection sociale du réserviste répartis sur l’ensemble du territoire nationale. Le général de division Jean-Pierre Gesnot, nouveau commandant de la Gendarmerie pour les réserves et la jeunesse sera présent, avec plusieurs personnels du bureau de l’accompagnement et de la conformité avec lesquels il était en relation presque quotidiennement.La Voix du Gendarme, l’UNPRG et l’APNM Gendarmes et Citoyens adressent à son épouse et ses enfants leurs condoléances attristées.