Mouvements estivaux outre-mer : la Polynésie

Le général Saulnier avec le haut commissaire de la République Dominique Sorain (Photo Facebook Haut commissariat Polynésie Française)

Nous entamons une série d’articles sur les mouvements estivaux au sein de la Gendarmerie d‘outre-mer (CGOM), commandée par le général de division Jean-Marc Descoux. Nous débutons par le commandement de la Polynésie Française.

Sur le même thème : Deux Gendarmes blessés au coupe-coupe en Polynésie

La Polynésie Française est avec Mayotte, l’un des deux Comgend ayant changé de chef au cours de l »été.

A la tête du Comgend depuis 2017, le colonel Frédéric Boudier a rejoint la tête de la mission des hauts potentiels de la Gendarmerie à Maisons-Alfort. Le général Frédéric Saulnier, qui commandait l’école de Châteaulin lui a succédé le 1er août comme l’immortalise une photo publiée sur la page Facebook du ComGend de Polynésie.

Saint-cyrien, ce Béarnais aux origines basques diplômé de l’Ecole de Guerre et passé par le Stratégic command course (SCC) à Bramshill (Royaume Uni), a débuté à l’escadron blindé de Satory, a commandé la compagnie de Saint-Brieuc (22) avant de prendre la tête du groupement du Tarn-et-Garonne. (82). Outre une période de quelques mois en tant que casque bleu en ex-Yougoslavie, le général Saulnier a également servi à la délégation aux affaires stratégiques du ministère de la Défense et a été pendant cinq ans à la tête de la section crime organisé du bureau de la police judiciaire à la DGGN où il a aussi été chef du bureau recrutement et concours.

Deux compagnies changent de chef

Deux compagnies changent de chef : le chef d’escadron Jérôme Godefroy prend la tête de celle des îles du Vent-Faa tandis que le capitaine Julien Lalague commande celle de Archipels-Papeete.

Agé de 50 ans, marié et père de trois enfants, le chef d’escadron Godefroy qui succède au lieutenant-colonel Frédéric Brachet commande ainsi une deuxième compagnie après celle d’astres (Bouches-du-Rhône) après avoir été chef du bureau réserves de la région PACA à Marseille. Il a débuté comme Gendarme en 1991 et a servi dans les brigades de Bresles (60), Chatoux (78), Mtzamboro (Mayotte), Pamandzi (Mayotte) , Val de Reuil (27) et Gisors, (27). Son premier poste d’officier a été CB de la COB de Saint-Symphorien d’Ozon (69).

Le capitaine Julien Lalagüe présente quant à lui un parcours très orienté montagne puisqu’il commandait depuis 2016 le peloton de Gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Savignac-les-Ormeaux en Ariège après avoir été à la tête de la Com d’Aix-les-Bains, en Savoie. Il a débuté comme Gendarme à l’escadron montagne de Gap (05).

Un spécialiste de l’aéronautique à la tête de la BGTA de Tahiti-Faa

Le capitaine Thierry Giornal a pris pour sa part la tête de la brigade de Gendarmerie des transports aériens de Tahiti-Faa.

Ce spécialiste de l’aéronautique, pilote privé, commandait la DLASSA (division de lutte contre les atteintes à la sécurité et à la sûreté aériennes) de la section de recherches de la Gendarmerie des transports aériens (SRTA) après la BGTA de Roissy 2. Auparavant il a été le chef de la Cob de Barjac-Bessèges-St Ambroix (30), adjoint au commandant du PSIG de la GTA de Nice (06), adjoint au commandant de la BGTA de Brest (29), Gendarme enquêteur à la BGTA de Lyon-Saint-Exupery, Gendarme enquêteur à la brigade territoriale autonome de Sartène (Corse). Il a débuté son parcours comme Gendarme mobile à l’EGM 14/5 de Bourg-Saint-Andéol (07).

Le maréchal des logis-chef Heiarii Matuanui est le nouveau commandant de brigade de Rurutu. Il est passé par les Raromatai, a servi à la brigade de Tahaa, puis à la brigade territoriale des Tuamotu Centre (BTTC).

Previous articleNouveau refus d’obtempérer : un Gendarme de l’Isère blessé par un chauffard
Next article69 polytechniciens nommés officiers de Gendarmerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here