Le procès du chauffard ayant renversé un Gendarme de Ham à Hombleux (Somme) le 2 mars 2019 a été renvoyé au 20 octobre 2020 à la demande du militaire qui a refusé une audience en visio-conférence.

Sur le même thème : Gendarme fauché près de Belfort : 3 ans ferme pour le chauffard

En effet, le maréchal des logis-chef Michel Verhee a refusé le procès qui devait se tenir en visio-conférence depuis la prison où est détenu le suspect relate le Courrier Picard.

Son avocat, Me Guillaume Demarcq du barreau d’Amiens, confirme que son client « veut être face à celui qui a failli lui enlever la vie dans l’exercice de ses fonctions d’autant que le prévenu persiste à dire que son acte n’est pas volontaire ».

Sur le même thème : Motocycliste de l’Ain amputé : les Gendarmes choqués après la remise en liberté du chauffard

Les magistrats ont accepté la demande de renvoi et le chauffard sera donc jugé le 20 octobre pour « conduite malgré annulation en récidive, récidive de conduite d’un véhicule en ayant fait usage de stupéfiants, refus d’obtempérer à une sommation de s’arrêter, délit de fuite en récidive et violences avec arme sur personne dépositaire de l’autorité publique en récidive« .

Il a été remis en liberté, une décision « conforme aux textes  » commente Me Demarcq qui s’était en revanche insurgé tout comme l‘APNM Gendarmes & Citoyens de sa remise en liberté en novembre dernier par un juge de la liberté et de la détention. Le parquet avait alors fait appel et l’individu était reparti en prison après 13 jours de liberté.

Pronostic vital engagé

Le drame remonte au 2 mars 2019.

Ce soir là, vers 23h25, à Hombleux, sur la route départementale D930, le conducteur âgé de 28 ans, qui circule sans permis, sans assurance et qui est positif à l’alcool et aux stupéfiants tente d’échapper à un contrôle routier.

Au volant de son Renault Espace, il a percute alors le Gendarme de la brigade de Ham qui est projeté sur une dizaine de mètres.

Grièvement blessé, il est héliporté en urgence à l’hôpital et placé dans le coma avec pronostic vital engagé. Il subira plusieurs interventions.

Il retravaille de nouveau depuis plusieurs semaines.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here