Pas d’hommage aux morts de la Gendarmerie à Paris mais dans leurs régions

0
La Gendarmerie était représentée par plusieurs détachements (Photo ACSPMG)

La rituelle cérémonie d’hommage aux morts de la Gendarmerie n’aura pas lieu cette année Invalides à Paris, en raison du contexte sanitaire. Des cérémonies se dérouleront dans les régions proches des domiciles des familles des Gendarmes décédés, le 16 février. Le traditionnel concert de la Garde républicaine enregistré à l’avance sera diffusé sur la chaîne YouTube de la Gendarmerie.

Sur le même thème : L’hommage aux six morts en service de la Gendarmerie en 2019

D’habitude, ce rendez-vous annuel réunit les familles des Gendarmes décédés l’année précédente ainsi que les responsables des associations signataires de la charte de la Gendarmerie.

Un hommage aux morts décentralisé pour les familles

Une cérémonie à huis clos sera organisée au plus près du lieu de résidence des familles, à Clermont-Ferrand, Argentan, Dijon, La Rochelle, Périgueux, Amiens et à Paris, sous l’Arc de triomphe, pour le ravivage de la flamme.

Le directeur général de la Gendarmerie, le général d’armée Christian Rodriguez et le major général, le général de corps d’armée Bruno Jockers doivent participer à deux de ces cérémonies.

8 gendarmes décédés depuis le 1er janvier 2020

Huit militaires de la Gendarmerie nationale, sept d’active et un réserviste, sont décédés depuis le 1er janvier 2020 dans l’exercice de leurs fonctions :

Sur le même sujet : Hommage aux Gendarmes tués à Saint-Just : le discours du ministre de l’Intérieur

  • Gendarme Éric Charles – Escadron de gendarmerie mobile 41/7 de Dijon (21) – le 29 janvier 2020
  • Major Mélanie Lemée – Brigade de proximité d’Aiguillon (47) – le 4 juillet 2020
  • Gendarme Maud Le Gall – Compagnie de réserve territoriale de La Rochelle (17) – le 23 juillet 2020
  • Major Joachim Kaczmarek Brigade de proximité de Roisel (80) – le 26 septembre 2020
  • Lieutenant-colonel Cyrille Morel – Compagnie de gendarmerie départementale d’Ambert (63) – le 22 décembre 2020
  • Major Rémi Dupuis – Brigade de proximité d’Ambert (63) – le 22 décembre 2020
  • Gendarme Arno Mavel – Peloton de surveillance et d’intervention Gendarmerie d’Ambert (63) – le 22 décembre 2020
  • Brigadier Jérémy Andrieux – Centre national d’entraînement des forces de Gendarmerie de Saint-Astier (24) – le 12 janvier 2021.

Le concert de la Garde diffusé sur les réseaux sociaux

Le traditionnel concert du 16 février de l’orchestre à cordes de la Garde républicaine (avec deux chanteurs du chœur de l’armée française), en hommage aux militaires de l’Arme décédés ou blessés en service a été enregistré en amont, et sans public. Ce concert sera diffusé sur la chaîne You Tube de la Gendarmerie et sur les réseaux sociaux mardi 16 février, à 18 h 30, à l’issue des cérémonies.

Le concert sera diffusé sur You Tube Gendarmerie (Photo GendInfo.fr)

“Nous avons dû modifier le format, décrit sur Gendinfo.fr le colonel François Boulanger, directeur de l’orchestre à cordes de la Garde républicaine. “Le nombre de musiciens et de chanteurs a été revu à la baisse pour respecter la distanciation sociale, avec uniquement un orchestre à cordes, sans les musiciens à vent qui, eux, ne peuvent jouer masqués. Seuls les trois chanteurs solistes ont été autorisés à ôter leur masque” précise le chef d’orchestre.

Pour la première fois, des caméras ont été placées au sein de l’orchestre, et sur moi-même, pour voir les gestes qui le dirigent, poursuit François Boulanger. Des plans spectaculaires ont été filmés par drone dans le chœur de la cathédrale” détaille encore l’officier.

Les recettes provenant de la vente des billets pour le concert qui clôt la journée d’hommage du 16 février représentent habituellement une source de revenus importante pour la Fondation Maison de la Gendarmerie. Une collecte de dons a donc été mise en ligne sur le site Internet de la Fondation, et les fonds récoltés seront reversés intégralement à ses œuvres sociales précise encore GendInfo.