Qui était l’adjudant-chef Xavier Salou, décédé en mission en Nouvelle Calédonie?

0

L’adjudant-chef Xavier Salou, décédé accidentellement en mission en Nouvelle-Calédonie était gendarme depuis 2001. Il était pilote de blindé depuis le début de sa carrière. Il était âgé de 46 ans et père d’une fille et et d’un garçon. La Fondation Maison de la Gendarmerie a mis en place une cagnotte au profit de sa compagne et de ses deux enfants, Lise (8 ans) et Jules (7 ans). Son portrait.

Sur le même sujet : Un deuxième gendarme décédé en service en Nouvelle-Calédonie (actualisé avec cagnotte)

Xavier Salou, est décédé d’un tir accidentel à l’occasion d’un départ en mission avec un véhicule blindé (VBRG) de la caserne de Bailly en Nouvelle-Calédonie précise GendInfo.

Alors que l’équipage de l’engin blindé qu’il commandait préparait dans l’urgence une mission d’extraction de militaires en péril imminent au sein de la brigade de gendarmerie de Saint-Michel, l’adjudant-chef Xavier Salou, a été victime d’un tir accidentel.  “Il n’avait jamais vu un tel climat de violence en Nouvelle-Calédonie” a témoigné sa famille dans le Telegramme.

Ancien gendarme auxiliaire

Ce Breton originaire de Ploudaniel dans le Finistère a intégré l’Arme le 11 décembre 2001 après son service national effectué comme gendarme auxiliaire et achevé avec le grade de brigadier. Formé à l’école du Mans (5ème compagnie d’instruction), il a effectué toute sa carrière au groupement blindé de gendarmerie mobile (GBGM) de Satory (78) comme pilote de VBRG. D’abord à l’escadron de gendarmerie mobile 14/1 puis, après avoir été promu au grade d’adjudant-chef le 1er juin 2023, au 11/1 où il était adjoint au commandant de peloton de véhicules blindés.

L’adjudant-chef Xavier Salou qui a un grande frère dans l’Arme, a beaucoup “baroudé”. Il a en effet participé à des opérations extérieures en Côte d’Ivoire, au Kosovo et en Centrafrique et a été projeté à de nombreuses reprises dans les Outre-Mer : Nouvelle Calédonie, Guyane, Mayotte et en Corse.

L’adjudant-chef Xavier Salou était titulaire de la croix du combattant, de la médaille d’outre-mer échelon vermeil avec agrafes République de Centre Afrique et République de Côte d’Ivoire, de la médaille de reconnaissance de la Nation (2008), de la médaille d’or de la Défense nationale avec étoile de bronze, de la médaille de la Défense nationale, échelon or, de la médaille commémorative EUFOR RCA de la médaille de protection militaire du territoire avec agrafes Harpie et Trident, de la médaille commémorative EULEX KOSOVO.

Cité, il a aussi été félicité à de nombreuses reprises.