Le mercato des généraux s’accélère (actualisé)

0
Képis de généraux (Photo Nicolas Moulin ACSPMG)

Les mouvements des généraux se poursuivent au sein de la Gendarmerie. Le “mercato” s’accélère en effet avec plusieurs nominations publiées au Journal officiel de ce vendredi 30 juin.

Sur le même thème : Début du “mercato” des généraux (actualisé)

Mercato : 22 généraux de Gendarmerie changent d’affectation

Le général Noyau quitte l’OCLAESP pour le commandement pour l’environnement et la santé

Le général de brigade Sylvain Noyau, commandant de l’OCLAESP, office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et la santé publique, est ainsi nommé commandant du nouveau commandement pour l’environnement et la santé, dont la création a été acté au Journal officiel ce 30 juin. Spécialiste de la police judiciaire, le général Noyau a notamment commandé les sections de recherches de Montpellier et Marseille et a été adjoint au sous-directeur de la police judiciaire. Ce saint-cyrien, après des débuts dans l’armée de Terre comme chef de section dans un régiment puis comme instructeur à Saint-Cyr a intégré la Gendarmerie au grade de capitaine. Il a commencé dans l’Arme comme commandant de l’escadron 11/3 de gendarmerie mobile à Rennes avant de commander la compagnie de Vannes. Il est diplômé de l’École de guerre.

C’est le colonel Ludovic Ehrhart, son adjoint, qui va lui succéder à la tête de l’OCLAESP.

Le général Sylvain Noyau (photo Pablo Agnan/Gendarmerie)


Un ancien commandant de patrouilleur à la tête de la Gmar

Le général de brigade Régis Blanchard, commandant en second de l’EOGN, est nommé commandant de la Gendarmerie maritime, à compter du 1er juillet 2023 et succède au général de brigade Xavier Facquet, nommé quant à lui chargé de mission à l’inspection générale de la Gendarmerie nationale (IGGN).

Le général Régis Blanchard (Photo Linkedin)

Le général Blanchard qui a été sous-directeur adjoint de la coopération de sécurité et de gouvernance à la direction de la coopération internationale et qui a commandé le groupement de l’Aube et la compagnie de Tournon (Ardèche) a déjà servi en Gendarmerie maritime. Il a en effet été officier en second du patrouilleur de gendarmerie maritime « Glaive”, est a commandé trois patrouilleurs, “la Combattante”, le “Géranium” et le “Jasmin”. Il a également commandé la promotion d’Officiers-élèves “CEN Daucourt” et a été attaché de sécurité intérieure en Colombie.

Le général Guillaume Jacquet à Marseille


Le général de brigade Guillaume Jacquet, commandant de l’école de Fontaineblau, est nommé officier adjoint commandement de la région de Gendarmerie de Provence-Alpes-Côte d’Azur, zone de défense et de sécurité Sud, à compter du 1er juillet 2023. Il succède au général Eric Gosset, nommé à l’IGGN.

Saint-Cyrien (1989 – 1992), le général Jacquet a commencé sa carrière dans l’armée de Terre, au 31° régiment du Génie puis à la compagnie génie du 4° régiment de Chasseurs. Il a été détaché comme observateur de l’ONU au Sahara Occidental d’octobre 1995 à mars 1996. Entré en Gendarmerie au grade de capitaine via le concours OA, son premier commandement a été l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de l’Hérault.

En 2001, il a pris la tête de la compagnie de Lyon. À la Direction générale, il a été adjoint au chef du bureau du personnel de réserve de 2004 à 2006, chef du bureau de la sécurité routière, des formations et moyens spécialisés de 2015 à 2019). Il a été chef du bureau opérations-emploi au commandement des écoles de 2007 à 2011. Il est diplômé de l’École de guerre (CID). Il a commandé (comme son père) le groupement de gendarmerie départementale des Deux-Sèvres.

Les généraux Pidoux, Herrmann et Bouquin font leurs adieux aux armes

Par ailleurs, plusieurs adieux aux armes ont eu lieu ces derniers jours. Le général de corps d’armée Alain Pidoux, commandant de l’IGGN, atteint par la limite d’âge, rejoint la 2ème section de même que le général Pierre Bouquin, l’un de ses adjoints, également atteint par la limite d’âge.

Le général de division Christophe Herrmann, commandant la région de Gendarmerie du Centre-Val de Loire et le groupement de gendarmerie départementale du Loiret a également fait ses adieux aux armes ce mercredi 28 juin et rejoint la deuxième section par anticipation pour des raisons personnelles à 54 ans. Son successeur est le général de division Philippe Ott, commandant en second de la région région de Gendarmerie de Provence-Alpes-Côte d’Azur, zone de défense et de sécurité Sud.

Trois Comgend changent de chef

Le commandement de la Gendarmerie d’outre-Mer, (Cgom) est également concerné par les mouvements. Le général Pierre Poty quitte son commandement à la Réunion pour devenir commandant en second du général de division Lionel Lavergne, commandant de la Gendarmerie d’outre-mer. Il succède au général Fabrice Grandi, parti en deuxième section, atteint par la limite d’âge. Son successeur est le colonel Frédéric Labrunye, chef du pôle stratégie au cabinet du Directeur général.

Le général Frédéric Saulnier, commandant la Gendarmerie de Polynésie quitte également son commandement pour une destination encore inconnue.

Son successeur est le colonel Grégoire Demezon, actuellement commandant en second.

Le général Olivier Capelle, commandant la Gendarmerie de Mayotte rentre aussi dans l’hexagone. Le général Lucien Barth,  commandant en second la Gendarmerie de Corse, ancien commandant en second de la Gendarmerie de Martinique, va lui succéder.

Le commandant des réserves sur le départ

Le général de division Didier Fortin a achevé son “mandat” à la tête du commandement des réserves et de la jeunesse. Il est pressenti pour succéder à la générale de division Anne Fougerat, partie en deuxième section, comme commandant en seconde de la région de Gendarmerie Grand est.

Décret du 29 juin 2023