Gendarmes blessés dans le Gard lors d’un contrôle routier : un chauffard condamné à 7 ans de prison

Les images témoignent de la violence du choc (Photo Facebook GGGD du Gard)

Un chauffard ayant blessé à Fourques dans le Gard le 18 novembre 2020 trois personnes, dont deux Gendarmes du peloton motorisé de Nîmes, a été condamné le jeudi 24 novembre à 7 ans d’emprisonnement par le tribunal correctionnel de Nîmes apprend-on dans Gendinfo. Il est maintenu en détention. Il écope de 6 ans pour refus d’obtempérer et blessures involontaires avec ITT de plus de 3 mois et au moins deux circonstances aggravantes, violences aggravées et un an pour tentative d’évasion lors de sa garde à vue.

Sur le même sujet : deux motocyclistes blessés après un refus d’obtempérer, le chauffard en fuite

Les deux comparses du conducteur ont écopé de 2 et 3 mois de prison avec sursis pour dénonciation mensongère précise le site de la Gendarmerie.

Sur le même sujet : motocyclistes blessés dans le Gard : le chauffard en fuite interpellé avec l’aide du GIGN

Aidé par des proches, le chauffard avait pris la fuite mais avait été interpellé par les Gendarmes de la brigade de recherches de Nîmes avec l’appui de l’antenne GIGN d’Orange.

Les faits remontent au 18 novembre 2020 vers 17 heures 20 lors d’une opération rassemblant une soixantaine de militaires des deux départements du Gard et des Bouches-du-Rhône pour des contrôles liés à des cambriolages. 

Alors que des Gendarmes sont positionnés à un rond-point qui relie la commune de Fourques à celle d’Arles, un conducteur refuse de s’arrêter à la vue des forces de l’ordre et poursuit sa route.

Deux Gendarmes du peloton motorisé de Nîmes le prennent en chasse mais la voiture du chauffard zigzague sur la route et percute un poids-lourd de face, avant de s’encastrer dans un mur. Le camion, dévié de sa trajectoire, heurte alors les deux motocyclistes. 

L’un est projeté sur le poids-lourd, tandis que l’autre est passé sous le 36 tonnes.

Le conducteur du poids-lourd, désincarcéré pendant sept heures avait été grièvement blessé avec un pronostic vital engagé. Il a été immobilisé pendant un an précise Objectif Gard qui relate l’audience.

Sur le même sujet La médaille militaire pour les deux motocyclistes du Gard blessés après un refus d’obtempérer

Les trois Gendarmes victimes, dont deux ont été décorés de la médaille militaire à la suite de cet accident, étaient présents à l’audience.

L’un d’eux, celui qui est passé sous le camion, esreconnu handicapé à 20 % et a 76 % de capacité respiratoire en moins a indiqué l’avocat des militaires, maître Julius Radzio, cité par le média. “J’ai mal tous les jours” a dit à l’audience ce militaire lors de son témoignage.

Ce soir-là il y aurait pu y avoir trois ou quatre morts. Il y a eu trois blessés, dont on se sait pas encore s’ils pourront marcher à nouveau, on ne sait pas si les motards pourront reprendre le travail”, avait déclaré lors d’un point de presse, Eric Maurel, le procureur de Nîmes.

Le général commandant le groupement du Gard était présent à l’audience de même que l’ancien et le nouveau commandant de l’EDSR du Gard, le commandant du peloton motorisé de Nîmes et une dizaine de camarades des blessés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here