Aisne : à l’Ud02, en 2023, la Sainte-Geneviève est fêtée deux fois

0

Exceptionnellement, cette année dans l’Aisne, nous aurons vécu à deux reprises la célébration de la Sainte-Geneviève, patronne de la Gendarmerie.

En raison des obligations sanitaires dues à la pandémie en 2022, c’est en début d’année 2023 que la Sainte-Geneviève avait été fêtée comme il se doit dans trois compagnies sur cinq et au groupement de l’Aisne.

Pour la Sainte-Geneviève de l’automne 2023, dès le 24 novembre, c’est à Ribemont que la compagnie de Saint-Quentin ouvre le bal des célébrations. Le lendemain, samedi 25 novembre, c’est au tour de la compagnie de Château-Thierry de la célébrer à Romeny-sur-Marne. Puis, moins d’une semaine plus tard, le 30 novembre, c’est à Braine que la compagnie de Soissons marque le cérémonial et le lendemain, vendredi 1er décembre, c’est au tour de la compagnie de Vervins de se réunir à Saint-Michel-en-Thiérache pour l’office religieux tenu dans l’abbaye bénédictine puis à Hirson pour la cérémonie militaire.

La clôture de ces festivités s’est déroulé à la basilique de la vierge noire de Liesse-Notre-Dame, le mardi 19 décembre, où la compagnie de Laon s’est joint au groupement de gendarmerie départementale de l’Aisne, sous les ordres du colonel Stéphane Aurousseau, pour célébrer la sainte-patronne en présence de Thomas Campeaux, préfet de l’Aisne et du général de corps d’Armée, Olivier Courtet, commandant la région de gendarmerie des Hauts-de France et commandant la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Nord à Lille.

A chacune de ces cérémonies, la présence des autorités confirmait la confiance de l’État accordée à notre institution mais, pour certaines, le nombre de Gendarmes en activité paraissait bien inférieur aux années antérieures. En revanche, pour celle du groupement, ils étaient venus très nombreux des unités de gendarmerie départementale et leurs homologues des escadrons de gendarmerie mobile axonais avaient aussi répondu présent.

A Liesse, lors des discours de clôture, le commandant de groupement a fait état d’un métier difficile où dans l’Aisne en 2023, ses effectifs comptent déjà le double de blessés (21) en rapport à l’année précédente, alors que 2023 n’est pas encore terminé. Le préfet dira que les pompiers et les policiers, comme les Gendarmes, font face aussi à des comportements de plus en plus violents.

Enfin, il rappellera les enjeux de la Gendarmerie en 2024, en particulier la délinquance routière et la lutte contre les stupéfiants. Il remerciera la Gendarmerie pour son engagement lors de l’inauguration par le président de la République de la cité de la langue française à Villers-Cotterêts en octobre dernier et leur a dit sa confiance pour les grands évènements à venir dans le département, à savoir, le passage de la flamme olympique à l’été 2024 et le sommet de la francophonie en octobre prochain.

L’Union départementale de l’Aisne de l’Unprg était présente à toutes ces cérémonies, avec le drapeau de l’association, des administrateurs et certains adhérents. Quant au président de l’Ud, il s’est rendu à la majorité de ces festivités sauf à Romeny-sur-Marne et à Braine où c’est Bernard Dumay, délégué de secteur de Soissons qui l’a représenté car toujours présent pour diriger l’ensemble des porte-drapeaux nombreux à chaque célébration. Nous les en remercions chaleureusement.

Patrice Van Lancker, président de l’Ud02.