Le major Jean-Christophe Bolloch, mort en service a reçu l’hommage de la Nation

La cérémonie s'est tenue à rennes (Photo RGBRET - MDC HAUTIER)

Décédé le 25 octobre après avoir été fauché par un poids-lourd sur l’autoroute A13 lors d’une opération judiciaire anti stupéfiants, l’adjudant de Gendarmerie  Jean-Christophe Bolloch, a reçu ce jeudi l’hommage de la Nation lors d’une cérémonie. Celle-ci, présidée par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin en présence du directeur général de la Gendarmerie, le général d’armée Christian Rodriguez, et du général de corps d’armée Hubert Bonneau, commandant la région Bretagne, s’est déroulée au sein de la caserne général Maurice-Guillaudot de Rennes.

Sur le même thème : Qui était le Gendarme tué lors d’un carambolage sur l’A 13 lors d’une opération antidrogue? (actualisé avec portrait)

Promu major, le militaire, a reçu les honneurs militaires et a été décoré à titre posthume de a médaille de la sécurité intérieure échelon or et la médaille d’or de la Défense nationale, avec palme de bronze.

>

Le 25 octobre dernier, le major Jean-Christophe Bolloch perdait la vie en mission. Aujourd’hui, c’est toute la Nation qui s’incline devant lui. Son courage et son abnégation forcent le respect et nous rappellent que chaque jour, les Gendarmes nous protègent au péril de leur vie” a notamment dit le ministre.

RGBRET – MDC HAUTIER

Une minute de silence s’est déroulée en même temps dans tous les services du ministère de l’Intérieur de France.

Les obsèques de Jean-Christophe Bolloch, se sont tenues ce vendredi 4 novembre à Guimgamp, où il était affecté avant de rejoindre la section de recherche de Rennes, précise Ouest France.

RGBRET – MDC HAUTIER

Une cagnotte pour les familles du major Bolloch et de l’adjudant Stéphane Maignant

Afin d’apporter votre soutien à la famille de l’adjudant Jean-Christophe Bolloch, une cagnotte est organisée par la Fondation Maison de la Gendarmerie au profit de son épouse Catherine et de ses 4 enfants : Amandine (18 ans), Juliette (15 ans), Emeline (11 ans) et Mathieu (8 ans). 

La Fondation met également en place une cagnotte au profit de l’adjudant Stéphane Maignant de la brigade de recherches de Saint-Malo, grièvement blessé lors de l’accident. Hospitalisé pour une durée indéterminée, il est aujourd’hui handicapé et devra poursuivre une très longue rééducation