Le général Jean-Marc Descoux, premier Gendarme à intégrer le HCECM

Descoux
Le général Jean-Marc Descoux, CGOM est promu général de division le 1er janvier (Ici à droite lors d'une prise d'armes à Wallis et Futuna) Photo Facebook CGOM

Le général de corps d’armée (2S) de Gendarmerie Jean-Marc Descoux, qui a posé le képi en août dernier, intègre à partir du 5 septembre le Haut comité à l’évaluation de la condition militaire, le HCECM. Il est le premier Gendarme à siéger dans cette instance depuis sa création en 2005.

De par son parcours de Gendarme entamé comme sous-officier, et son énorme expérience en gendarmerie mobile et départementale, en métropole comme en outre-mer, le général Descoux va pouvoir éclairer le Haut comité sur la condition militaire des Gendarmes.

Sur le même thème : Catherine de Salins succède à Francis Lamy à la tête du Haut comité à l’évaluation de la condition militaire (HCECM)

Des débuts comme Gendarme

Jean-Marc Descoux, qui, à l’instar des généraux Philippe Mazy, Armando de Oliveira, mais aussi Philippe Guichard et Richard Caminade, incarne l’escalier social de la Gendarmerie, a commencé son parcours en 1984 comme Gendarme mobile à l’escadron 7/22 d’Antibes (devenu 24/6) avec lequel il a été projeté en Nouvelle Calédonie au moment des événements d’Ouvéa en 1988. Admis à l’EOGN en 1989, il a retrouvé la mobile comme lieutenant à la tête d’un peloton de l’escadron 25/6 de Digne les bains (04) où il obtenu les qualifications montagne été et hiver. Il a ensuite commandé le peloton motorisé de l’Hérault à Montpellier (34), et la compagnie de Koné (Nouvelle-Calédonie).

JM Descoux
Le général Jean-Marc Descoux

Après avoir été chef de section au bureau de la sécurité routière à la DGGN, il a suivi l’École de guerre, puis a retrouvé la mobile et Montpellier comme commandant du groupement 1/6 de gendarmerie mobile. Il a ensuite commandé le groupement de gendarmerie départementale du Lot-et-Garonne à Agen (47), avant d’être successivement, commandant en second du centre de planification et de gestion de crises de la Gendarmerie, chef du bureau de la défense et de la sécurité nationale, sous-directeur adjoint de la défense, de l’ordre public et de la protection, commandant de la Gendarmerie de Guadeloupe puis commandant de la Gendarmerie d’outre-mer. Il a participé à deux opérations extérieures en Côte d’Ivoire et au Liban.

Commandeur de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite, titulaire de la croix du combattant et de la médaille d’outre-mer, il est aussi titulaire de deux médailles de la Gendarmerie dont l’une obtenue en récompense de son action après le passage de la tempête Irma.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here