Le dernier hommage au Gendarme Loïc Jeansanetas, décédé des suites de l’explosion dans l’Allier

0
Photo MI DICOM /Jérôme Groisard

Le Gendarme Loïc Jeansanetas, décédé le 22 avril des suites de ses très graves blessures subies le 15 mars lors de l’explosion d’une maison à La Chapelle (Allier) a reçu ce 27 avril l’hommage de l’État et les honneurs militaires à Sathonay-Camp au siège de la région de Gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes.

Sur le même sujet : Explosion dans l’Allier : l’un des trois Gendarmes est décédé

La cérémonie militaire, présidée par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, en présence du directeur général de la Gendarmerie nationale, le général d’armée Christian Rodriguez et du général de corps d’armée Christophe Marietti, commandant de région et commandant de la Gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité sud-est, a réuni de nombreuses autorités, civiles et militaires, et un grand nombre de camarades, autour de la compagne, Marine, également Gendarme, et de la famille du militaire.

Sur le même sujet : Gendarmes blessés dans l’Allier : la piste d’un traquenard (vidéo de la conférence de presse du procureur)

Le cercueil a été porté par les camarades de Loïc, dont l’un du PSIG de Vichy, blessé lors de l’intervention (Photo © RGARA – ADC (R) P. LAPOINTE)

Ce dernier, élevé au grade de major à titre posthume a été décoré de la croix de chevalier de la Légion d’honneur par Gérald Darmanin qui lui a également remis la médaille d’or de la sécurité intérieure. Cité à l’ordre de la Gendarmerie, il a reçu la médaille de la Gendarmerie avec palme de bronze du Directeur général qui l’a auparavant décoré de la médaille militaire.

Dans son allocution, le ministre de l’Intérieur a rendu un émouvant hommage à ce Gendarme de 27 ans, qui allait être père de son premier enfant.

Parce qu’il faut intervenir, le gendarme est prêt, (…) prêt à s’engager pour les autres, en tout temps et en tous lieux, et aller là où ne va personne, devant les risques et devant la mort. Comme tous les policiers, comme tous les gendarmes, comme tous les militaires, sa vie il l’a donnée aux Français 

 Le ministre s’est également adressé à Amy, la fille à naître du militaire “qui ne connaîtra pas son papa, comme tous les petits enfants, la voix douce et rassurante d’un père qui gronde ou qui embrasse. Mais Amy pourra dire que son père était un héros”.

Ancien Gendarme adjoint volontaire

Loïc Jeansanetas avait d’abord été pendant deux ans Gendarme adjoint volontaire au PSIG d’Ambérieu-en-Bugey, dans l’Ain. En 2017, il a intégré l’école de Gendarmerie de Châteaulin, dans le Finistère, et à sa sortie, a été affecté à la brigade de proximité de Neussargues-en-Pinatelle, dans le Cantal. En septembre 2019, il a rejoint, à quelques kilomètres de là, la brigade de proximité d’Allanche, puise mars 2022, le PSIG de Vichy.

Photo MI DICOM Jérôme Groisard

La Voix du Gendarme, l’UNPRG, représentée par le vice-président de l’Union départementale du Rhône et son drapeau, et l’APNM Gendarmes et Citoyens renouvellent leurs condoléances attristées à sa compagne, à sa famille.