La Gendarmerie endeuillée par la mort en service d’un militaire de la Meuse

1
In memoriam bougie
Bougie la Voix du Gendarme

La Gendarmerie est une nouvelle fois endeuillée par le décès, ce jeudi 29 septembre 2022, du Gendarme Nicolas Fallot, victime d’un accident de la circulation entre Ligny-en-Barrois et Saint-Aubain-sur-Aire, en Meuse, alors qu’il se rendait à Étain avec trois camarades à une formation en vue de l’examen d’officier de police judiciaire. Le militaire était affecté au groupe local de contrôle des flux de Ligny-en-Barrois, une unité rattachée au peloton motorisé de Verdun. Les trois autres Gendarmes sont blessés dont un gravement. L’accident  est survenu vers 7h15 sur la RN4, entre un véhicule de Gendarmerie et un camion.

Malgré l’intervention des secours, le Gendarme Nicolas Fallot est décèdé des suites de ses blessures. Les trois autres militaires sont hospitalisés dont un dans un état grave.

Dans un communiqué de presse, le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin a fait part de “sa grande émotion” et a présenté ses plus sincères condoléances à la compagne de Nicolas Fallot, à sa famille, à ses proches et à l’ensemble de ses camarades de la Gendarmerie.

Il a également salué la mémoire de ce sous-officier engagé depuis 2011 au sein de la Gendarmerie nationale.

Ce drame, qui vient endeuiller la Gendarmerie nationale, témoigne de l’engagement quotidien des membres de nos forces de sécurité intérieure au service des Français. Ils méritent le respect et la reconnaissance de la Nation” a précisé le ministre.

Le général d’armée Christian Rodriguez, directeur général de la Gendarmerie nationale, a apporté tout son soutien à la famille du gendarme Nicolas Fallot ainsi qu’aux personnels de son unité.

Les circonstances du drame sont inconnues et une enquête est bien évidemment en cours.

La Voix du Gendarme adresse ses sincères condoléances à la famille du militaire décédé et apporte tout son soutien à ses camarades.

1 COMMENTAIRE

Les commentaires sont fermés.