“La Data au cœur de l’enquête” : paroles d’experts

0
158
Livre blanc de Deveryware (deveryware.com)

Un Livre blanc, publié Deveryware, le groupe expert en technologie d’investigation pour la sécurité globale, recueille la parole d’experts sur le rôle de la data dans les enquêtes.

Sur le même thème : Livre blanc : des villes de 30000 habitants et des départements complets pour la Gendarmerie ?

Aujourd’hui, les données (datas) sont au cœur de notre quotidien et notamment de celui des forces de l’ordre. La Gendarmerie comme la Police, doit faire face à un nouvel ennemi : la cybercriminalité. Comment agissent-ils dans cette lutte ? A quels enjeux sont-ils confrontés et à quels défis font-ils face ? “La Data au cœur de l’enquête”, publié le 14 octobre dernier, y répond.

La donnée, un rôle clef dans les investigations numériques

De nos jours, la data permet de lutter contre la cybercriminalité et fait office de preuve contre les organisations terroristes qui l’utilisent comme un outil malveillant.

Les données informatiques représentent une véritable valeur ajoutée pour la Gendarmerie. Elles permettent de traquer les auteurs d’attaques informatiques contre des entreprises dont le but est d’obtenir des informations confidentielles. En France, 8 entreprises sur 10 subissent des cyberattaques chaque année. La cible des hackeurs : les data, une information précieuse pour quiconque sait comment l’utiliser.

Photo d’illustration (GENDinfo.fr)

Des réponses concrètes à des questions préoccupantes

Quels sont les enjeux des datas dans les investigations, comment y faire face, comment s’en protéger ? C’est le but de Deveryware qui, à travers ce livre blanc, nourri une réflexion commune et apporte des réponses à nombreux qui se questionnent sur les enjeux, les problèmes et les solutions de la data. Le traitement de celle-ci est aussi mis en lumière

Le livre se construit sur le témoignages d’experts exerçant dans le secteur de la cybersécurité et travaillant avec des acteurs importants dans la lutte contre le mauvais usage des données à l’échelle internationale.

Dans le dernier Livre blanc de la sécurité intérieure, le ministère de l’Intérieur annonce le développement de l’intelligence artificielle, et a d’ailleurs nommé dernièrement un préfet, Jean-Martin Jaspers pour développer cette technologie au sein d’une délégation ministérielle pour l’intelligence artificielle (DMIA).

Une kyrielle d’experts

Parmi les experts contribuant à ce trésor d’informations sur la data, se trouvent :
– le Général Marc Watin-Augouard, fondateur du FIC (Forum International de la Cybersécurité).
– Myriam Quéméner, avocate générale à la cour d’appel de Paris et spécialiste de cybercriminalité.
– la Lieutenante-colonelle Fabienne Lopez, cheffe du Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N).
– Alain Juillet, Président de l’Association de lutte contre le commerce illicite (ALCCI),
– Eric Vernier, maître de conférences à l’ISCID-CO et spécialiste du blanchiment de capitaux et des paradis fiscaux.
– Jean-Paul Laborde, ancien directeur exécutif du Comité de lutte contre le terrorisme du Conseil de Sécurité (CTED) des Nations Unies.
– mais également l’équipe dirigeante du groupe Deveryware dont Jacques Salognon, le Président fondateur et Alain Vernadat, le Directeur Général.