Cinq nouveaux escadrons de gendarmerie mobile ont reconnu leur chef et reçu leur fanion (diaporama)

0

Cinq nouveaux escadrons de gendarmerie mobile, les 13/6 de Lodève, 38/3 de Joué-les-Tours, 27/6 de Hyères, 17/7 de Thionville et 42/7 de Dijon ont reconnu leurs chefs et ont reçu le 15 mai leurs fanions lors d’une émouvante cérémonie au CNEFG de Saint-Astier présidée par le général de corps d’armée André Petillot, major général de la Gendarmerie.

Deux EGM, les 211/1 de Melun et 12/9 de Villeneuve d’Ascq avaient déjà reçu leurs fanions en 2023 sous le drapeau du CNEFG, maison mère de la gendarmerie mobile. La création de sept nouveaux escadrons dans le cadre de la LOPMI est ainsi achevée et tous ces escadrons sont opérationnels. Le 211/1 est actuellement engagé en Nouvelle Calédonie où il a été endeuillé par la mort du gendarme Nicolas Molinari.

Sur le même thème : Deux nouveaux escadrons de gendarmerie mobile, les 211/1 et 12/9 ont reconnu leur chef et reçu leur fanion à Saint-Astier (diaporama)

Le chef d’escadron Vincent O et les capitaines Maxence L, Frédéric H, Amaury B, Louis-Karol d’A ont pris le commandement des escadrons de gendarmerie mobile 13/6 de Lodève, 38/3 de joué les Tours, 27/6 de Hyères, 17/7 de Thionville, 42/7 de Dijon et ont reçu des mains de leur commandant de groupement le fanion de leur unité. La cérémonie, réhaussée par la participation
de la musique de la gendarmerie mobile s’est déroulée a été marquée par la présence du général de corps d’armée Pierre Casaubieilh, commandant des Écoles de la Gendarmerie, du général de corps d’armée Arnaud Browaeys commandant la région de gendarmerie PACA, du général de corps d’armée Olivier Kim, commandant la région de gendarmerie Grand Est, du général de division Eric Langlois, commandant en second la région de gendarmerie Bretagne, du général de brigade Jean-Marc Détré, adjoint au commandant de région de gendarmerie Nouvelle-Aquitaine et du général de brigade Bertin Malhet, commandant le CNEFG.

Suivant celle des escadrons de gendarmerie mobile 211/1 de Melun et 12/9 de Villeneuve d’Ascq, cette cérémonie achève un mouvement de renforcement des capacités de la GM inédit depuis un demi siècle” a dit le major général qui s’est adressé aux gendarmes mobiles. “De la bannière des chevaliers féodaux aux premiers fanions du corps des francs-archers, les fanions demeurent le symbole authentique de rassemblement des unités, car le fanion c’est la marque de la cohésion morale et de l’héritage patrimonial de chacun de vos escadrons (…) Ce fanion, dont vous êtes désormais les gardiens, c’est la Nation qui vous le confie Il porte le dévouement et le sacrifice de tous ceux qui sont tombés pour la défendre et défendre ses valeurs, (…) C’est la gendarmerie qui vous le confie, en vous rappelant que nous formons une force armée, qui participe à la défense de la Nation (….) C’est la gendarmerie mobile qui vous le confie, avec les valeurs qui figurent sur ses drapeaux ; valeur et discipline.

Ce fanion, vous vous engagez donc à le défendre, à le respecter et à le transmettre aux nouvelles générations de gendarmes, à vous en montrer dignes en toutes circonstances.

La valeur c’est le courage de s’engager dans des conditions souvent très difficiles, en risquant sa santé et parfois sa vie. La valeur c’est la compétence professionnelle pour exécuter avec maîtrise des missions complexes. La valeur c’est la recherche permanente de l’excellence pour que la gendarmerie mobile soit toujours cette force polyvalente apte à s’engager sur tous types de missions, sur tous les théâtres.

La discipline c’est de savoir faire face à l’adversité en restant toujours strictement dans le cadre légal, en usant de la force avec maîtrise et proportionnalité. C’est aussi d’endosser pleinement notre statut militaire, avec ce qu’il comporte d’esprit de sacrifice et de disponibilité a encore déclaré le général André Petillot qui a décoré plusieurs militaires.

Photos CAB COM/CNEFG