Quatre blindés Centaure à l’œuvre en Nouvelle-Calédonie (actualisé)

0
Le Centaure est doté d'équipements ultra modernes lui permettant d'oeuvrer de jour comme de nuit (Photo Sirpa Gendarmerie)

Quatre véhicules d’intervention polyvalent de la Gendarmerie (VIPG) Centaure sont opérationnels en Nouvelle Calédonie depuis le 1er juin. Au total, seize blindés sont attendus dans les semaines à venir. Ils ont été engagés pour la première fois lors des émeutes dans l’Hexagone en juin 2023.

Sur le même thème : Émeutes en France: la Gendarmerie engage pour la première fois ses blindés “Centaure” (actualisé)

Photo Sirpa Gendarmerie

Quatre blindés de 14,5 tonnes sont partis le 31 mai par avion (Antonov 124) spécialement affrété et sont déployés depuis le 1er juin indique sur les réseaux sociaux le haut commissariat de la République qui publie des photos en engins sur les routes du “Caillou”. Selon nos informations, les premiers retours sont très bons de la part des gendarmes locaux. L’effet psychologique est certain au niveau des gendarmes qui gagnent en sérénité mais aussi au niveau des émeutiers qui “filment de loin” selon une source mais qui n’osent pas s’approcher.

Deux autres, acheminés par Antonov, vont arriver dans les heures qui viennent sur le territoire. Les dix autres, embarqués sur un bâtiment de la Marine nationale, sont attendus dans plusieurs semaines à Nouméa. La Polynésie recevra les quatre siens le 22 juin par voie maritime privée.

Initialement, sur les 90 Centaure devant être déployés avant la fin de l’année 2024, environ trente étaient destinés aux Outre-Mer, et c’est la Polynésie qui devait être livrée en premier en raison des épreuves des Jeux olympiques qui vont s’y dérouler à partir du mois de juillet. Les émeutes qui secouent la Nouvelle Calédonie ont changé la donne et décision a été prise d’envoyer en avance de phase la dotation destinée aux gendarmes calédoniens avec davantage d’engins que prévu.

La Gendarmerie de Nouvelle-Calédonie possède le parc blindé le plus important de tous les outre-mer. “Celui-ci devait être renouvelé avec l’envoi de huit véhicules Centaure lors du troisième trimestre 2024, mais le déploiement a été accéléré en raison des événements”, explique dans Gendinfo le colonel Michael Di Meo, projeté en renfort sur l’archipel.

Resteront -ils tous sur le “Caillou” une fois l’ordre rétabli? Nul ne le sait. Côté pilotes, ils sont des dizaines de gendarmes mobiles ou des antennes GIGN d’outre-mer avoir été formés au Groupement blindé de gendarmerie mobile de Versailles Satory.

Les équipements optroniques du Centaure, en particulier son détecteur de tir, vont être très utiles aux gendarmes mobiles sur place. Son système de projection de gaz lacrymogène à 360°, empêchant ainsi des assaillants d’approcher l’engin de trop près, devrait également faire ses preuves. Les antiques VBRG ne vont pas partir à la casse pour autant, et continueront d’être utilisés le plus longtemps possible.

Sur le même thème : Rapport de la Cour des comptes sur les forces mobiles : la critique argumentée du général (2s) Bertrand Cavallier

La capacité aérienne de la Gendarmerie a aussi été augmentée puisqu’un hélicoptère EC 145 a été acheminé dans la soute d’un A400M le 29 mai, au départ de la Base aérienne 123 d’Orléans-Bricy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici