“Une même flamme” : l’ambitieuse campagne de recrutement de la Gendarmerie (vidéo)

0
1003

Télévision, réseaux sociaux et affichages publicitaires d’envergure… la Gendarmerie mobilise d’importants moyens pour donner de la visibilité à sa nouvelle campagne de recrutement. Une communication aussi importante et une première du genre pour l’Arme qui désormais s’affiche devant nos écrans. Récit.  

Des groupes de jeunes en soirées ou surfant sur leur téléphone apparaissent à l’écran. Soudain, la voix narrative du nouveau spot de recrutement de la Gendarmerie prend à contre-pied le téléspectateur. “En vous regardant, nous partageons les mêmes valeurs”, commente-t-elle. Derrière ces images, les valeurs de fraternité et d’engagement de cette jeunesse sont valorisées. Surgit alors dans leur ombre, la flamme de la Gendarmerie. Le message en toile de fond : derrière cette jeunesse désintéressée se cache en réalité un Gendarme de demain. “Notre idée est simple. Nous leur disons que de leurs défauts nous en ferons des qualités. Alors cette jeunesse n’a qu’à venir chez nous”, résume, non sans humour, le général Christophe Boyer, adjoint au directeur des personnels militaires de la Gendarmerie. Depuis le 23 octobre dernier, la Gendarmerie a lancé sa campagne de recrutement : “Une même flamme nous anime”. Pour la première fois dans l’histoire de cette institution, un film publicitaire estampillé à son nom est diffusé sur les grandes chaînes de télévision (M6, TF1). À cela s’ajoute une campagne d’affichage hors-normes dans les grandes métropoles et de courtes vidéos à destination des réseaux sociaux (Tik-tok, Instagram).

“Nous avons travaillé avec cette campagne à renforcer le sentiment de ces jeunes qui cherchent à donner du sens à leur vie. La Gendarmerie a donc cherché à travailler sur les valeurs de cette jeunesse. C’est ce qui nous intéresse”,

“Nous avons travaillé avec cette campagne à renforcer le sentiment de ces jeunes qui cherchent à donner du sens à leur vie. La Gendarmerie a donc cherché à travailler sur les valeurs de cette jeunesse. C’est ce qui nous intéresse”, développe le colonel Guilhem Phocas, sous-directeur des compétences de la Gendarmerie.

En développant cette campagne, la filière RH de l’Arme cherche à pallier les difficultés de recrutement. L’attractivité du métier, la fidélisation des postes et la valorisation des compétences sont particulièrement ciblées. Avec le développement de cette campagne, la Direction générale de la Gendarmerie nationale entend répondre aux enjeux de notoriété et de recrutement. Pour répondre à ces objectifs, les Bleus ont bénéficié de l’expertise de l’agence de communication TBWA Corporate.. Cette dernière est réputée pour ses collaborations dans les campagnes de recrutement de l’armée de Terre “Devenez vous- même” et “Sengager.fr”.

Une seule question nous importe Comment mieux recruter ?

“Ce partenaire a mis à notre disposition ses savoir-faire artistiques et audiovisuels. Ils nous ont permis de moderniser l’image de la Gendarmerie et d’adapter nos messages à destination de cette jeunesse que nous cherchons à recruter”, insiste le colonel Phocas. L’agence TBWA Corportate a ainsi procédé à la réalisation de clips sur des métiers spécialisés avec la participation de vrais Gendarmes.

“Une seule question nous importe : comment mieux recruter ? Avec cette approche, nous cherchons à montrer que la Gendarmerie évolue avec les défis qu’elle rencontrera demain, par exemple, dans les domaines de la lutte contre la cybercriminalité ou de la  préservation de l’environnement. En mettant en avant ces différentes spécialités, nous montrons que nous nous y préparons avec ces différentes filières de métiers.”

Avec cette campagne, la Gendarmerie et TBWA ont principalement cherché à valoriser ces filières de métiers et leurs différentes spécialités. Une approche saluée par le général Boyer : “Une seule question nous importe : comment mieux recruter ? Avec cette approche, nous cherchons à montrer que la Gendarmerie évolue avec les défis qu’elle rencontrera demain, par exemple, dans les domaines de la lutte contre la cybercriminalité ou de la  préservation de l’environnement. En mettant en avant ces différentes spécialités, nous montrons que nous nous y préparons avec ces différentes filières de métiers.”

La programmation de cette opération de communication coïncide avec la temporalité des différents concours de l’institution. La prochaine session de recrutement commencera en mars prochain. La diffusion est prévue jusqu’à la fin de l’année pour garnir rapidement les rangs de la Gendarmerie de 12 000 engagés supplémentaires.