UD34 – Les Képis Pescalunes-terre Camargue

0

En 2005, un groupe de copains décide d’aider un des Gendarmes de la compagnie, dont le fils Alexandre est atteint d’une maladie incurable.

Plusieurs manifestations sont organisées pour récupérer des fonds. La première, le 15 Avril 2005 consiste en un tournoi de futsall (foot en salle). Alexandre nous quitte en 2009. Il devient le symbole de l’association qui poursuit son action à sa mémoire. La première opération lui a permis de réaliser son rêve, voir des chiens de traîneau.

L’action « des képis pescalunes-terre de Camargue » continue depuis. Elle trouve tout son sens dans les mots : solidarité, générosité et humanité . Le leitmotiv de ses membres, réaliser le rêve d’un enfant de Gendarme souffrant d’une maladie infantile ou d’un orphelin de l’ arme.

Depuis 2005, l’enfant est au coeur de l’ engagement de l’ association pour offrir, aux enfants dont la jeunesse n’a pas été épargnée par les difficultés ou les drames, un peu de rêve, un peu de bonheur ou tout simplement de chaleur pour les aider à avancer, se reconstruire pour certains leur donner un peu d’ espoir en l’ avenir. L’association retrouve tout sa dynamique dans le « révons nos vies, vivons nos rêves ».

Depuis des années, sans discontinuer, l’association organise des actions caritatives. L’idée est de faire vivre son rêve à un enfant (voir à plusieurs si possible). Comme celui du petit Noa, 10 ans qui souffrait de la myopathie de Duchenne. Il rêvait d’assister au décollage de la fusée Arianne. Son rêve a été réalisé pendant un séjour de 10 jours en Guyane.

En 2019, ce sont 52 enfants dont l’un des parents, Gendarme, est décédé en mission ou en exercice ont vécu un week-end de rêve à Paris. Une croisière sur la Seine et une journée à Disneyland, avant de se rendre au stade de France où deux enfants ont donné le coup d’envoi fictif de la rencontre de foot-ball France-Albanie. Plus récemment en novembre 2021, ce sont 98 orphelines qui avaient été réunies pour un week-end tout féerique avec en point d’orgue, le match de rugby France-Argentine.

Depuis leur création, « les képis pescalunes » ont versé plus de 400.000 euros. Ils soutiennent la recherche médicale, sur différentes pathologies affectant les enfants au profit de différentes causes. « Association Espoir Foi et Vie » pour la recherches sur la dystonie, association d’aide aux jeunes diabétiques, association française de la dyskératose, travaux de recherches sur le développement du pancréas artificiel l’association des maladies à exostoses multiples. La liste est encore longue.

Ils sont soutenus dans leur action par la Gendarmerie Nationale, la fondation maison de la Gendarmerie, CNG, Tégo, Unéo et autres partenaires privés.

Par de nombreuses personnalités Julien Doré, Stéphane Blancafort, Jarry, Inès, Reg.

Par de nombreux sportifs : Olivier Giroud, Vincent Candella, Laurent Blanc, Michael Guigou, Arthur Vincent, Antoine Dupont

Vous pouvez devenir adhérent et aider cette belle association. Les képis pescalunes, caserrne Vauban, 171 avenue du général De Gaulle 34400 Lunel ou les suivre sur les réseaux sociaux ou leur site internet www.leskepispescalunes.fr

Jean-Marie Gonzalez, administrateur UD34