Le général Philippe Thuries nommé coordinateur de la lutte anti-fraude

0

Le général Philippe Thuries, commandant de l’antenne de l’inspection générale de la Gendarmerie nationale (IGGN) de Bordeaux depuis 2021, vient d’être affecté dans un poste très important dans la lutte anti-fraude qui vient d’être créé. Une très belle reconnaissance pour cet officier spécialiste de la police judiciaire et pour la Gendarmerie.

Sur le même thème : Le cru 2021 des généraux de Gendarmerie est sorti

Par décret du Président de la République en date du 7 août 2023, il est en effet nommé chef de projet en charge des enjeux de sécurité intérieure et de la coordination des comités opérationnels départementaux anti-fraude au sein de la mission interministérielle de coordination anti-fraude (MICAF). Il prendra ses fonctions le 1er septembre prochain. Ce poste, créé, a fait l’objet d’un appel à candidatures en mars 2023. C’est donc un Gendarme qui a été sélectionné pour cette fonction de chef de projet. Dans la fiche de poste, “il est chargé, en lien étroit avec le chef de mission et en collaboration et partage avec le magistrat détaché au sein de la mission, de la coordination des 101 Comités opérationnels départementaux anti-fraude (CODAF) présidés par les préfets et procureurs de la République.” 

Un spécialiste de la police judiciaire

Le général Philippe Thuries est un spécialiste de la police judiciaire et a notamment été chef de l’Office central de lutte contre le travail illégal (OCLTI) après avoir servi à la sous-direction de la Police Judiciaire (SDPJ) de la DGGN comme chargé de projets pendant trois ans. Il a notamment commandé la section de recherches de Toulouse de 2010 à 2014.

Issu du recrutement officier de réserve, aspirant au (regretté) 11ème bataillon de chasseurs alpins (BCA) de Barcelonnette, il a commencé comme commandant d’un peloton de gendarmerie mobile à sa sortie de l’EOGN, avant de prendre la tête du peloton motorisé des Bouches-du-Rhône à Marseille. Il a ensuite commandé la compagnie de Pamiers en Ariège, a été officier adjoint police judiciaire (OAPJ) au groupement du Val d’Oise, adjoint au chef du GIR du Val d’Oise lors de la création des GIR en 2002 et chef du bureau de la police judiciaire de la région de Gendarmerie d’Île-de-France.

Créée par décret n°2020-872 du 15 juillet 2020, la Mission interministérielle de coordination anti-fraude a pour vocation d’impulser et d’animer la coordination interministérielle en matière de lutte contre la fraude aux finances publiques (fraude fiscale et douanière, fraude aux cotisations et prestations sociales). Il s’agit de renforcer l’efficacité des échanges opérationnels entre partenaires et de parvenir à la définition de stratégies communes d’action au niveau national et local.

Décret du 7 août