Le dernier hommage de ses frères d’armes au colonel Nasser-Nicolas Boualam

0
Photo GGD 64

La Gendarmerie a rendu un émouvant hommage et dit à Dieu au colonel Nasser-Nicolas Boualam lors de ses obsèques célébrées ce vendredi en l’église de Cambo-les-Bains (64). L’officier s’est éteint vendredi dernier à l’issue d’un long et acharné combat contre la maladie.

Sur le même sujet : Décès à 49 ans du colonel Nasser Boualam : nombreux hommages de ses frères d’armes

Photo GGD64

En présence d’un très grand nombre de Gendarmes, officiers et sous-officiers, et de camarades de l’armée de Terre l’ayant connu au lycée militaire d’Aix-en-Provence, dans ses différentes affectation ou à l’École militaire interarmes, le général de corps d’armée André Petillot, major général de la Gendarmerie et ami personnel du défunt, a prononcé l’éloge funèbre.(À lire ci-dessous en intégralité).

“Unité de l’homme et du gendarme… Tu étais tout un, un même bloc d’exigence et de courage, de droiture et d’abnégation. Cette unité, tu l’as forgée tout au long de ton parcours ; une trajectoire évidente pour tous ceux qui t’ont connu. Cette unité, tu l’as trempée dans le creuset de valeurs qui n’ont jamais cessé de t’habiter, le sens de l’honneur, le goût de l’effort, le service de la Patrie. Cette unité, tu l’as puisée dans la profondeur de tes racines familiales. Celles d’une famille qui a tant donné, hier comme aujourd’hui, au service de la République, par amour inconditionnel pour la France. Une famille dont tu étais si fier et à laquelle tu fais honneur”

a notamment dit le général Petillot.

Avant l’office religieux qui a commencé par la prière du parachutiste, lors d’une cérémonie militaire, le major général a remis deux décorations attribuées au colonel Boualam avant son décès mais ne lui ayant pas été remises: la médaille de la sécurité intérieure échelon or avec agrafe tempête Alex, et la médaille des actes de courage et de dévouement, également relative à la tempête Alex qui a ravagé le haut-pays niçois et emporté la brigade de Saint-Martin-Vésubie.

Photo GGD64

Le cercueil du colonel Nasser-Nicolas Boualam a été porté par des frères d’armes du défunt, les généraux de Gendarmerie Samuel Dubuis, Fabrice Grandi, Philippe Correoso et le colonel de Gendarmerie Guillaume Dinh, et deux lieutenants-colonels de l’armée de Terre, le lieutenant-colonel Romain Prati, du ministère des Armées, qui a connu le colonel Boualam au Lycée militaire d’Aix-en-Provence et le lieutenant-colonel David Lion, du ministère des armées qui l’a cotoyé à Saint-Maixent puis à l’EMIA.

Nasser-Nicolas Boualam été inhumé dans le caveau familial à Saint-Palais (64).

Une pluie de fleurs pour une une pluie d’hommages au colonel Boualam, qui repose désormais à Saint Palais (Photo DR)

(*) Les généraux Samuel Dubuis, commandant la région Nouvelle-Aquitaine, Philippe Correoso, commandant adjoint de la région Occitanie, Fabrice Grandi (2S), Philippe Mirabaud, commandant la Gendarmerie des transports aériens, Gonzague-Arnaud Prouvost, sous-directeur du personnel, Laurent Le Gentil, commandant en second la région Pays-de-Loire, et Jean-Claude Goyeau (2S), délégué général de Tego, de nombreux commandants de groupement dont ceux des Pyrénées Atlantiques, le colonel Jean Bouldoires, des Pyrénées Orientales, le colonel Arnaud Goudard, par ailleurs parrain en religion du colonel Boualam, du Var, le colonel Guillaume Dinh, très proche du défunt, de la Vendée, le colonel Arnaud Pellabeuf, du Puy-de-Dôme, la colonelle Maddy Scheurer. Une délégation du groupement des Alpes-Maritimes, conduite par le colonel Sébastien Thomas était présente.