Décès à 49 ans du colonel Nasser Boualam : nombreux hommages de ses frères d’armes

1
4173
Photo archives LVDG

Le colonel Nasser Boualam est décédé ce samedi à l’âge de 49 ans après un exemplaire et admirable combat contre une longue maladie. Il était affecté depuis 2021 au cabinet du Directeur général après le commandement du groupement des Alpes-Maritimes dont il avait pris la tête en 2018. Sa disparition a provoqué une grande émotion dans l’Arme dans laquelle il était promis à un bel avenir. Les hommages pleuvent dont celui du DGGN et du MGGN, mais aussi celui de l’adjudant-chef Frédéric Merlette, commandant adjoint de la brigade de Saint-Martin-Vésubie (06), emportée par la tempête Alex. La messe de funérailles de Nasser, baptisé Nicolas, aura lieu vendredi 22 septembre à 10h00 en l’église de Cambo-les-Bains. (64). Elle sera précédée d’une cérémonie militaire. Dans l’avis de décès diffusé, son épouse, Maïtena, qui publie un message très émouvant de la famille, invite les personnes ayant connu Nasser, à laissez un témoignage de leur amitié, une anecdote, une pensée.

Sur le même thème : Qui sont les Gendarmes “héros du quotidien” qui défilent sur les Champs Elysées

Nasser Boualam, qui était le chef des Gendarmes des Alpes-Maritimes lors de la tempête Alex, avait été choisi pour défiler en tête du bloc des “héros du quotidien” sur les Champs Elysées le 14 juillet 2021. (Vidéo ci dessous à partir de 2h 04 42 avec les commentaires du général de division (2s) Bertrand Cavallier qui cite le colonel Nasser Boualam).

Le colonel Boualam lors de la traque du forcené de Gréolières (Photo Archives LVDG)

Ce fils de harki était le neveu du Bachaga Boualam, grand officier de la Légion d’honneur (commandeur à titre militaire), titulaire de la croix de guerre 39/45 aves deux citations, et de la croix de la valeur militaire et député, et quatre fois vice-président de l’Assemblée nationale de 1958 à 1962. La plus grande artère de la ville de Cannes (06) porte son nom, et le colonel Nasser Boualam n’était pas peu fier d’avoir une copie de cette plaque de rue dans son bureau à Nice.

Le colonel Boualam lors des répétitions dur défilé du 14 juillet 2021 (photo archives LVDG)

Ancien du lycée militaire d’Aix-en-Provence, sous-officier dans les transmissions (44ème RT) ayant choisi la Gendarmerie après l’école militaire interarmes (EMIA), ce “dolo” a servi à la division financière de la section de recherches de Marseille et a notamment commandé la compagnie de Perpignan avant de rejoindre l’École de guerre puis le cabinet du DDGN. Il était notamment chevalier de la Légion d’honneur, officier dans l’ordre national du Mérite et avait été décoré de la médaille de la sécurité intérieure échelon or pour son action lors de la tempête Alex. La nouvelle de son décès a entraîné une vague de tristesse dans l’Arme où il était comptait de très nombreux amis.

La Voix du Gendarme, ses partenaires l’UNPRG et l’APNM Gendarmes et Citoyens adressent leurs condoléances attristées à son épouse, et à sa famille, ainsi qu’à ses camarades et frères d’armes.

Nombreux hommages dont celui du DGGN

L’annonce du décès du colonel Boualam a entraîné de nombreuses réactions à commencer par celle du DGGN, auprès de notre rédaction, du major général sur le réseau Linkedin, de plusieurs officiers très proches de lui, mais aussi celle de l’adjudant-chef Frédéric Merlette, commandant adjoint de la brigade de Saint-Martin-Vésubie en 2020 lors de la tempête Alex.

L’APNM Gendarmes et Citoyens, partenaire de la Voix du Gendarme lui aussi rendu un long hommage sur son site.

Général d’armée Christian Rodriguez, directeur général de la Gendarmerie

“C’était vraiment quelqu’un de bien. Engagé, apprécié de tous, vif et intelligent. Un homme d’une très grande valeur que nous allons tous regretter, moi le premier“ a réagi le général d’armée Christian Rodriguez, DGGN.

Général de corps d’armée André Pétillot, major général, ancien commandant du groupement des Alpes-Maritimes (Linkedin)

Nasser est parti.
Le colonel Nasser Boualam était plus qu’un camarade, il était mon ami.
Nous avons travaillé plusieurs années ensemble, et j’ai suivi son parcours dans les Alpes Maritimes.
C’etait un officier remarquable, dans les tous meilleurs de sa génération. Engagé, d’une immense capacité de travail, il était aussi humain, accessible et désinteressé, tout le contraire d’un carrieriste.
C’était un chef, qui savait se montrer exigeant, mais un chef payant d’exemple, un chef toujours devant.
C’était un bon camarade, toujours prêt à s’engager dans une oeuvre collective, avec discrétion et efficacité.
Mais ce qui m’a le plus marqué en lui, c’est son courage face à l’épreuve de la maladie.
Dans ce long chemin de croix, il s’est battu, avec un moral et une détermination de fer. Je me suis souvent demandé où il puisait cette force, dont je me sens bien incapable.
Nasser était un vrai, un grand soldat, un homme debout qui ne subit pas son destin.
Sa mort est une perte immense pour la gendarmerie à laquelle il avait encore tant à apporter.
Et c’est une immense tristesse pour celles et ceux qui, comme moi, l’ont connu et aimé.”

Colonel Guillaume Dinh, commandant du groupement du Var et ancien membre du cabinet du DGGN

Brillant officier, intelligent et fin d’esprit, humble, altruiste, délicat… modèle de camaraderie, de dévouement, de modestie et de bienveillance… de la prépa au lycée militaire d’Aix au cabinet du DGGN, en passant par tous les postes occupés par le colonel Nasser Boualam à Paris, Marseille, Perpignan ou Nice, les avis sont unanimes pour définir un homme et un officier d’exception.
Il était bien plus qu’un camarade et un de mes “anciens” depuis plus de 25 ans à Aix, il était mon binôme en gendarmerie, et il était surtout mon véritable grand frère de cœur, toujours là pour moi comme pour tous les autres.
Dans ses fonctions comme dans sa vie, il n’a jamais rien lâché… et il a fait montre d’un courage et d’une volonté hors normes pendant ces longs mois de lutte contre la maladie.
Son décès est aujourd’hui un tel déchirement pour moi, pour nous tous… le vide est immense.
Mes pensées et mon soutien vont aujourd’hui vers sa famille, et en particulier son épouse, pour laquelle nous sommes et nous serons toujours présents. Repose en paix mon ami, mon frère, mon exemple.

Colonel Frédéric Labrunye, commandant de la Gendarmerie de la Réunion

Nasser était l’incarnation de la parabole de l’évangile de Saint-Mathieu : “serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup”. Entre dans la joie de ton Maître, mon Ami. Nous chérirons ta mémoire et garderons ton exemple.”

Adjudant-chef Frédéric Merlette, commandant adjoint de la brigade de Saint-Martin-Vésubie en 2020 lors de la tempête Alex.

Saint-Martin-Vesubie, ici Charlie Golf, parlez ! 

Cette voix qui résonne sur les ondes radios à l’aube du 3 octobre 2020, c’est celle du colonel Nasser Boualam, commandant le groupement de Gendarmerie des Alpes-Maritimes.

 C’est le chaos mon colonel. C’est un territoire de guerre, la tempête a tout ravagé. Nous sommes enclavés, la caserne est détruite.

Tenez le coup, des moyens sont en route.

Le ton ferme était celui d’un homme bouleversé.

Quelques minutes plus tard, alors que le ciel se fut éclairci enfin, les premiers hélicoptères ont fait entendre leur ronronnement. Plus de 24 heures après le début de la tempête, le colonel Nasser Boualam qui organisait le front des secours des vallées des Alpes-Maritimes touchées par la tempête, n’a jamais cessé de s’inquiéter de notre sort. Il a tout fait pour que les personnels de l’unité et leur famille soient rapatriés puis relogés dignement le temps de retrouver une nouvelle unité d’affectation.

Avec sa bienveillance habituelle, il m’avait promis : cette tempête va nous lier à vie.

Il avait tellement raison ! Aujourd’hui, son départ injuste provoque un vide abyssal. Ce chef, nous le voulions éternel. C’est une perte profonde pour sa famille, ses amis, pour l’institution et pour moi, un séisme émotionnel.

Vous me manquez tellement, mon colonel !

Georges-François Leclerc, préfet de région des Hauts-de-France, préfet du nord, ancien préfet des Alpes-Maritimes

Sur X (ex-twitter) le préfet de région des Hauts-de-France, ancien préfet des Alpes-Maritimes, Georges-François Leclerc qui a rendu un vibrant hommage : “Le colonel Nasser Boualam, commandant le groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes en 2019, quand j’y servais comme préfet, est mort aujourd’hui. Son sens de l’honneur, son élégance morale, son endurance, son engagement républicain, son intelligence me manquent déjà.”

1 COMMENTAIRE

Les commentaires sont fermés.