La situation dégénère en Corse : près de 100 blessés dont 70 policiers et Gendarmes

1
1026

La situation dégénère gravement en Corse. Les émeutes en marge de la manifestation de soutien à Yvan Colonna ont fait près  de 100 blessés de dimanche dont 70 membres des forces de l’ordre. Ce sont 41 policiers, dont 38 CRS et 21 Gendarmes qui ont été blessés détaille le site Actu 17. Une vingtaine de manifestants sont blessés.

Un Gendarme mobile lynché a “failli y passer”

Selon nos informations, un Gendarme mobile de l’escadron de Drancy a été “aspiré” par les manifestants, passé à tabac. Son casque lui été retiré le casque ainsi que son arme qui lui a été rendue sans chargeur.  Il souffre de dents cassées, de contusions et il est surtout choqué.“Il a failli y passer, ils ont voulu le finir avec une hâche incendie” témoigne l’un de ses camarades. Il est sorti de l’hôpital. Un capitaine, commandant un escadron a été atteint par trois plombs dans le cou et un dans les parties génitales tandis que sept autres militaires ont été atteints par des explosions d’engins explosifs improvisés de type “pipe bomb”, contenant du plomb. (appelée aussi bombe tuyau, engin explosif improvisé, formé d’un étroit tuyau scellé fourré d’explosif).

Sur le même thème : Émeutes en Martinique: comment la Gendarmerie a rétabli l’ordre

Les forces de l’ordre ont essuyé près de 650 jets de cocktails Molotov relate Actu 17 et avant le départ du cortège, avaient découvert des sacs contenant près de 400 engin explosifs du même type.

Au total, les policiers et les Gendarmes, au nombre de 368, ont lancé 3900 grenades lacrymogènes au cours des affrontements.

Les forces de sécurité ont aussi essuyé des tirs de mortiers d’artifice, mais aussi des jets de boules de pétanque.  Un CRS a d’ailleurs été blessé par de l’explosif se trouvant sur l’une de ces boulesde pétanque. 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin se rendra en Corse mercredi et jeudi.

L’UNPRG et la Voix du Gendarme apportent leur soutien le plus total aux Gendarmes et policiers engagés en Corse.

1 COMMENTAIRE

Les commentaires sont fermés.