La Gendarmerie du Morbihan pleure le chef Thony Gendry, décédé soudainement

0
Thony Gendry
Thony Gendry (Photo UNPRG/LVDG)

Nous apprenons avec une grande tristesse par l’UNPRG du Morbihan le décès le 12 mars 2022, hors service, du maréchal des logis-chef de Gendarmerie Thony Gendry, de la brigade de proximité de Grand-Champ (56). Il avait 42 ans, était marié et père de deux enfants. Il a succombé le 12 mars à un malaise cardiaque, malgré les soins rapides de ses proches et des secours, alors qu’il se trouvait en famille dans le Maine-et-Loire.

Sur le même thème : Un Gendarme décède d’un malaise cardiaque en Guyane

Ce militaire était très connu dans le Morbihan et impliqué dans la vie sportive locale. Grand sportif , féru de course à pied, il avait participé notamment à plusieurs Ultra Marin, le raid du golfe du Morbihan soit 50 km et la ronde des douaniers soit 36 km. Il était très impliqué sur le plan associatif, et sportif et auprès des écoles. Il était notamment bénévole dans le club d’athlétisme local Gregam Athlé.

Ancien de l’armée de l’Air et ancien combattant

Avant d’entrer dans la Gendarmerie, il avait servi 16 ans dans l’armée de l’Air en 1998 et avait terminé caporal-chef. Il a participé à de nombreuses opérations extérieures : Yougoslavie, Macédoine, Nouvelle Caledonie, Sénégal, Tchad, Tadjikistan, Tunisie, et République de Djibouti.
Entré en Gendarmerie en juin 2014, formé à la 7ème compagnie de l’école de Chateaulin, il a été affecté à la brigade territoriale de Grand-Champ, unité de la communauté de brigades de Vannes.
Officier de Police judiciaire depuis début 2019, il avait été promu maréchal des logis-chef le 1er août 2020 et a été détaché pour emploi  à la cellule de protection des familles (CPF), où il a été sensibilisé à l’audition de mineurs victimes et était détaché à la section de recherches de Rennes depuis le mois de novembre.

Sa hiérarchie se souviendra d’un camarade “gentil, serviable, toujours volontaire qui avait toujours avec le sourire, et un très bon enquêteur sur lequel on pouvait se reposer”.
Il était titulaire de la croix du combattant, de la médaille Outre-Mer échelon vermeil avec agrafe “Tchad”, de la médaille de la défense nationale échelon or, avec agrafes “Armée de l’Air” et “Force aérienne de combat”, de la médaille de la sécurité intérieure échelon bronze avec agrafe “Feux de Forêt 2016”, de la médaille commémorative française ex-Yougoslavie, de la médaille de la Protection du territoire avec agrafes “Trident” et “Egide”, et de la médaille de l’OTAN avec Médaille avec agrafe “Kosovo”.

Une cagnotte pour sa famille

A son épouse Sabrina, à ses enfants Jarod, 15 ans et Maëly, 7 ans, l’UNPRG et la Voix du Gendarme adressent leurs condoléances attristées. Une cagnotte est organisée au profit de sa famille.

Ses obsèques seront célébrées ce mercredi 16 mars à 14 h 30 en la basilique de Sainte-Anne-d’Auray.

L’UNPRG sera présente avec son drapeau.