Huit Gendarmes distingués pour leur intervention sur une tuerie dans les Deux-Sèvres

0
212
Photo d'illustration Jean-Pierre Amet

Huit Gendarmes de la compagnie de Bressuire (Deux-Sèvres) ont été distingués ce mardi 8 mars pour leur action lors de la tuerie de Saint-Varent le 27 mai 2020. L’un d’eux a été décoré de la médaille militaire.

Sur le même thème : Dix Gendarmes de la Somme décorés

Trois morts et un blessé grave

Les faits ayant motivé ces récompenses date du 27 mai 2020. Un forcené pénètre sur un site d’exploitation à Saint-Varent dans les Deux-Sèvres et s’introduit dans une réunion du Comité social et économique. Employé de la société, le forcené de 37 ans ouvre le feu sur les participants avec un pistolet automatique 9mm. Il tue trois personnes, dont deux syndicalistes et en blesse une quatrième avant de se tirer une balle dans la tête. Grièvement blessé, il succombe à ses blessures.

Une médaille militaire, trois citations, deux lettres de félicitation et un témoignage de satisfaction

C’est tout d’abord l’adjudant Bruno Delhomme qui s’est vu remettre, par le commandant du groupement des Deux-Sèvres, le colonel Jean-Pascal Château, la médaille militaire pour son engagement.

Le maréchal des logis chef Pauline Meunier, le maréchal des logis-chef Morgane Chatelier, le Gendarme Franck Bureau et la GAV Maëva Descotte-Arriolaau (de la brigade de Saint-Varent) ont reçu une citation au nom du DGGN.

Nous sommes malheureux pour ce qui s’est passé. Nous pensons aux familles et surtout aux enfants. Pour eux, ça reste difficile. C’était il y a moins d’un an. Nous ne voulons pas les vexer d’être récompensés”

Le maréchal des logis chef Morgane Chatelier, cité au nom du DGGN Christian Rodriguez, à nos confrères de La Nouvelle République

Trois autres Gendarmes ont également été félicités pour leur intervention lors de la fusillade. L’adjudant-chef William Arsendeau et le Gendarme Bruno Paillard (de la brigade d’Argentonnay) ont quant à eux obtenu une lettre de félicitation du DGGN.

Enfin, le lieutenant-colonel Emmanuel Weber, commandant de la compagnie de Gendarmerie de Bressuire s’est vu gratifier d’un un témoignage de satisfaction pour avoir “sécurisé les lieux à Saint-Varent lors de la fusillade, d’avoir informé les entreprises et la population à travers la presse locale et d’avoir assuré la sécurité lors des obsèques” rapporte La Nouvelle République.