Gérald Darmanin annonce l’acquisition de 42 nouveaux hélicoptères Airbus H145 pour la Sécurité civile et la Gendarmerie nationale

0
1278

Un nouveau marché vient d’être notifié entre le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer et l’entreprise Airbus pour l’acquisition de 42 nouveaux hélicoptères H145 à destination de la Sécurité civile et de la Gendarmerie nationale, avec le concours de la Direction générale de l’armement.

Ce marché, inscrit dans le cadre de la loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (LOPMI), prévoit de renouveler en priorité le parc de la sécurité civile, avec l’acquisition de 36 nouveaux appareils entre 2024 et 2028 en raison de la très forte sollicitation de ses hélicoptères. Pour la Gendarmerie nationale, le marché prévoit l’acquisition de 6 hélicoptères entre 2025 et 2028 à destination d’abord des sections aériennes de Gendarmerie d’Amiens et de Chamonix, puis de Cayenne.

L’appareil H145 a vocation à remplacer la flotte obsolète du modèle EC145 qui équipe actuellement les deux flottes du ministère de l’Intérieur et des Outre-mer, particulièrement utilisées par les unités en outre-mer et en haute montagne. Il sera doté d’un niveau d’équipements opérationnels qui lui permettra d’accomplir dans les meilleurs conditions l’ensemble des missions de sécurité publique pour lequel il sera utilisé.

Pourvu des technologies de l’aviation de nouvelle génération (technologies glass cockpit, pilote automatique 4 axes notamment) permettant d’améliorer la sécurité des vols, le H145 offre surtout une puissance moteur bien supérieure qui permet d’emporter davantage de personnels d’intervention ou de matériels, y compris dans les environnements les plus hostiles. Ses capacités d’évolutions sont également optimisées en particulier en cas de vents traversiers, conditions souvent rencontrées en haute altitude, domaine de prédilection d’évolution des appareils de la Sécurité civile. Cet appareil est équipé d’une régulation numérique des moteurs qui permettra aux équipages de se concentrer sur la mission grâce à une conduite moteur optimisée, y compris lors d’une panne. Un rotor à 5 pales et un fenestron améliorent considérablement les performances et offrent un domaine de vol plus important.

L’hélicoptère H145 embarquera une caméra optique et thermique de très haute performance pour ses missions d’observation et de recherche. Il sera également équipé d’une potence d’aérocordage pour la projection d’unités d’intervention spécialisées. Un kit de blindage renforcera la protection de l’équipage et des passagers pour les missions les plus sensibles de contre-terrorisme ou de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane. Un système de mission embarqué permettra une meilleure communication et interopérabilité avec les forces de sécurité intérieure au profit desquelles l’hélicoptère sera engagé. Il sera enfin équipé d’un treuil pour les missions de secours et d’assistance à la personne, tant en milieu montagneux à haute altitude qu’en milieu maritime.

Enfin, pour faire face aux enjeux du réchauffement climatique, les nouveaux hélicoptères H145 pourront avoir une capacité d’hélicoptère bombardier d’eau de près de 1 000 litres qui permettra à la Sécurité civile de disposer d’une capacité d’attaque immédiate des feux naissants sur tout le territoire, en attendant l’intervention des avions mise en œuvre par la Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC).

Crédit photo : Wikimedia Commons 0x010C, CC BY-SA 3.0