Concours de sous-officier : 3830 places offertes

0
379
Peloton d'élèves Gendarmes de l'école de Tulle (Photo d'illustration LVDG)

3830 places sont offertes lors de la session de septembre 2020 aux concours de sous-officier de Gendarmerie.

Sur le même thème : Concours de sous-officier : 286 candidats supplémentaires admis

2720 sont prévues pour le premier concours (externe) et 1110 pour le deuxième concours (interne) ouvert aux Gendarmes adjoints volontaires, aux volontaires des armées des adjoints de sécurité de la Police nationale et aux réservistes de la Gendarmerie.

Arrêté du 21 août 2020 fixant le nombre de places offertes pour le recrutement de sous-officiers de gendarmerie (session 2020)

Par arrêté du ministre de l’intérieur en date du 21 août 2020, le nombre maximum de places offertes pour la session de septembre 2020 aux concours prévus à l’article 13-1 du décret n° 2008-952 du 12 septembre 2008 modifié portant statut particulier du corps des sous-officiers de gendarmerie est fixé comme suit :


CONCOURS

NOMBRE MAXIMUM 
de places offertes

Concours sur épreuves prévu au 1° de l’article 13-1 du décret précité, ouvert aux candidats titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme ou titre enregistré et classé au moins au niveau IV dans le répertoire national des certifications professionnelles prévu par les articles R. 335-12 et R. 335-23 du code de l’éducation.

2 720

Concours sur épreuves prévu au 2° de l’article 13-1 du décret précité, ouvert :
a) Aux volontaires dans les armées en service au sein de la gendarmerie nationale, titulaires du diplôme de gendarme adjoint, en activité et comptant, au 1er janvier de l’année du concours, au moins un an de service en cette qualité ;
b) Aux adjoints de sécurité de la police nationale en activité et comptant, au 1er janvier de l’année du concours, au moins un an de service en cette qualité ;
c) Aux militaires des forces armées autres que la gendarmerie nationale servant en vertu d’un contrat, en activité ou en détachement et comptant, au 1er janvier de l’année du concours, au moins quatre ans de service en cette qualité ;
d) Aux réservistes de la gendarmerie nationale.

1 110

En 2019, 2835 candidats ont été admis au 1er concours et 1388 au 2ème concours.