Aisne et Marne : deux présidents d’Ud pour assister à un événement marquant

0

La remise d’un fanion à une unité est un moment solennel et historique, surtout quand celle-ci existe depuis plus de 42 ans et qu’elle n’en détient pas. C’était la seule unité de la région du Grand-Est qui n’en possédait pas.

Donc rien d’anecdotique dans la cérémonie qui s’est déroulée le 2 mai à 11H00, dans la cour d’honneur de la caserne Battesti, rue Bertrand De Mun à Reims, pour la remise officielle du fanion de la Section de recherches.

C’est le général de corps d’Armée Stéphane Ottavi, commandant la région de Gendarmerie du Grand-Est, commandant la Gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Est qui a remis le fanion au colonel Jean-Paul Douvier, commandant la Section recherches de Reims lors de la prise d’armes assurée par ses personnels sous le commandement du lieutenant-colonel Céline Maumy, commandant en second de la Sr.

Les retraités de l’Arme ayant appartenu à cette unité de police judiciaire avaient été également conviés. A cette occasion, les deux présidents des Ud de l’Aisne et de la Marne, anciens de la Sr, étaient présents aux côtés d’adhérents et futurs adhérents de ces deux départements, pour ce moment unique, particulièrement fort et émouvant qui s’inscrit dans l’esprit de tradition, d’esprit de corps et de solidarité. Ce morceau de tissu, hautement symbolique représente la gloire et l’honneur d’une unité prestigieuse et les valeurs qu’elle porte au quotidien.

L’anomalie est donc réparée et pour marquer cette journée particulière les deux présidents des Ud 02 et 51 ont posé avec le porte fanion et son étendard pour immortaliser l’évènement.

A l’issue de la cérémonie, de nombreux témoignages de satisfaction et lettres de félicitations ont été remises par le général Ottavi aux personnels de la Sr qui se sont fait remarquer pour de belles affaires judiciaires réussies. Le général a même précisé que la Sr Reims faisait preuve de dynamisme et qu’elle était véritablement performante dans la Région, ce qui n’a pas manqué de plaire aux personnels présents, au regard des sacrifices consentis pour l’exécution de leurs difficiles missions quotidiennes.

Le verre de l’amitié a été partagé entre les actifs et les anciens lors de ce moment fraternel et quelques-uns d’entre-eux se sont même retrouvés pour partager le déjeuner à l’escadron de gendarmerie mobile 31/7 de Reims, voisin de la caserne Battesti, pour clore cette belle journée mémorable.

Patrice Van Lancker, président de l’Ud02 et Bernard Janson, président de l’Ud51.