Vols de grands crus en Aquitaine : champagne pour les Gendarmes et les policiers !

0
Boites de bouteilles grands crus saisies
Boites de bouteilles grands crus saisies

Une opération d’envergure associant Gendarmerie et Police nationale a permis l’interpellation ce 8 décembre de 25 individus à Bordeaux pour vols et recels en bande organisée de grands crus. Le préjudice total s’élève à plusieurs millions d’euros.

Sur le même thème : Coopération Police – Gendarmerie : une filière internationale de jackpotting démantelée

Policiers et Gendarmes interpellent 25 individus en Aquitaine pour le vol et le recel de 900 bouteilles de grands crus (Photos Gendarmerie Nationale)

25 personnes interpellées, 350 000 euros et 900 bouteilles saisis

C’est par une vaste opération lancée en simultanée en Gironde, Dordogne et dans le Loire que Gendarmes et policiers ont interpellé ce mardi, 25 personnes impliquées dans un vol de grands crus depuis un an. L’opération des forces de l’ordre a permis la saisie de :

  • 150 000 euros en espèces
  • 200 000 euros sur des comptes bancaires
  • 10 véhicules utilitaires et poids lourds faussement immatriculés
  • 900 bouteilles de grands crus (Lafite Rothschild, Romanée Conti, Yquem, Château Margaux et 6 Mathusalem)

Pour les policiers, 14 individus ont été interpellés en Gironde, Dordogne et dans la Loire. Côté Gendarmes, 11 personnes ont été mises en cause. Au total, le préjudice s’élève à 5 millions d’euros. La présence de receleurs dans le groupe de malfrats a permis un facile écoulement des grands crus.

Une opération conjointe d’envergure

C’est par une mobilisation conjointe inédite des Gendarmes et des policiers qu’un tel coup de filet a été rendu possible. Ont en effet été engagés dans cette enquête pas moins de 140 Gendarmes et 76 fonctionnaires de police. (*)

L’aboutissement d’un an d’enquête

Les faits remontent à l’automne 2019 lorsque plusieurs vols avec effraction sont signalés dans des entrepositaires Bordelais de vins. L’enquête est confiée à la Police judiciaire de Bordeaux un mois plus tard. Des surveillances et filatures sont mises en place autour d’un premier groupe de voleurs.

Début 2020, les enquêteurs font le lien avec un seconde groupe de malfaiteurs qui aurait pillé nuitamment des entrepôts à Carbon-Blanc pour un préjudice s’élèvant à un million d’euros. Le parquet de Bordeaux ouvre alors une information judiciaire.

Dans la foulée, les enquêteurs font ainsi le lien avec un cinquantenaire, déjà connu des services de police pour des affaires liées au vin et à la restauration rapporte Le Point.

En raison de la crise sanitaire, ce n’est qu’en juillet 2020 que le magistrat instructeur délivre une commission rogatoire au commandant de région de Gendarmerie, au directeur interrégional de Police judiciaire et au directeur de la Sécurité publique (DDSP) de la Gironde.

7 suspects en détention provisoire

Sur les 25 voleurs placés en garde-à-vue, 14 ont été présentés à deux magistrats instructeurs. 7 d’entre eux ont été placés en détention provisoire et 7 autres placés sous contrôle judiciaire.

(*) Section de recherches de Bordeaux, du groupement de la Gironde (GGD) et de l’office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) côté Gendarmerie et direction interrégionale de la police judiciaire, direction départementale de la sécurité publique de la Gironde et brigade de répression du banditisme (BRB) côté Police.