Trafic de médicaments : 23 arrestations et cinq réseaux criminels démantelés

0
152

Le trafic de médicaments mobilise de plus en plus la Gendarmerie. Avec son office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP), elle a interpellé en 2019 23 trafiquants et demantelé cinq réseaux criminels dans le cadre de l’opération européenne Mismed qu’elle a pilotée avec la Douane.

Sur le même thème : La Gendarmerie et le G5 santé ensemble contre le crime pharmaceutique.

Pour la troisième année consécutive, l’Office Central de Lutte contre les Atteintes à l’Environnement et à la Santé Publique (OCLAESP) et les douanes finlandaises, avec le concours d’Europol, ont coordonné, de juillet à octobre 2019, une opération internationale visant les trafics de médicaments falsifiés et détournés d’usage à des fins psychotropes, récréatives ou dopantes : l’opération MISMED.

Cette opération regroupe aujourd’hui 18 pays, dont trois états tiers d’Europe de l’Est, EUROJUST ainsi que l’agence européenne de lutte contre la fraude (OLAF).

165 suspects et 12 groupes criminels

Les résultats obtenus parlent d’eux mêmes! 165 suspects interpellés et 12 groupes criminels démantelés.

Près de 36 millions de médicaments et 110 000 ampoules, d’une valeur marchande estimée à près de 8 M€ ont été saisis, ainsi qu’environ 1,5 million d’euros d’avoirs criminels.