Qui sont les héros de la Gendarmerie honorés le 16 février ?

1
809
Les six décorés du 16 février aux Invalides (Photo DC/LVDG)

166 Gendarmeshéros du quotidien” ont été honorés dans toute la France le 16 février, lors de l”hommage aux héros de la Gendarmerie, qui remplace la cérémonie d’“hommage aux Gendarmes décédés, victimes du devoir”. A Paris, ce sont six militaires qui ont été décorés par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, la ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants, Geneviève Darrieussecq et le général d’armée Christian Rodriguez, DGGN. La Voix du Gendarme en a rencontré un, le maréchal des logis-chef Jordan D. de la brigade de Moëlan-sur-Mer (communauté de brigades de Pontaven dans le Finistère). Il a reçu la médaille de la Gendarmerie des mains du ministre de l’Intérieur.

Sur le même sujet : L’hommage aux “héros de la Gendarmerie” remplace l’hommage aux morts : explications

Les faits qui valent à ce militaire d’être honoré aux Invalides se déroulent le 11 aout 2021 à Neuillac (Morbihan).

Jordan, alors à la brigade de proximité de le Fouët, intervient sur des violences intra familiales avec le renfort de Maxime et Benoît, deux camarades de la compagnie de Pontivy, en service de 1 heure à 7 heures dans le cadre du dispositif de gestion de l’évènement (DGE).

Dès notre arrivée sur place, notre priorité a été de mettre en sécurité la victime, une femme frappée par son fils de 25 ans, sous l’emprise de stupéfiants et qui souffre en plus de troubles psychiatriques” rembobine Jordan. Puis les trois militaires engagent la discussion avec l’individu mais celui-ci “est très virulent”.Subitement”, raconte le chef, l’individu s’empare d’une dague de décoration accrochée au mur et en menace les militaires. “L’un des me deux camarades pointe alors son PIE (pistolet à impulsion électrique) sur lui et lui fait lâcher prise, mais il se saisit aussitôt d’une deuxième dague qu’il finit par lâcher aussi sous la menace du PIE” poursuit Jordan. Le dialogue reprend mais l’homme se dirige vers le fond de la pièce et prend une épée se trouvant dans un interstice du mur et se montre beaucoup plus déterminé. “Il brandit son épée, écarte les bras et demande qu’on lui tire dessus et en plus de cela, sa mère revient dans la pièce, ce qui met de l’huile sur le feu” continue Jordan.

La situation se complique mais finit par se décanter avec l’initiative du Gendarme. Le “forcené” s’asseoit sur le canapé tout en tenant son épée. Il a les yeux focalisés sur le PIE de mes camarades, et ne me voit pas, du coup, je profite qu’il change de main pour tenir la dague pour lui sauter dessus mais d’abord je fais un signal du regard à mes camarades pour se coordonner ” détaille Jordan, aussitôt rejoint par ses camarades. “Tasé” en mode “shocker” (décharge électrique sans lancer d’aiguillons), l’homme résiste et mord violemment au bras Jordan qui est également blessé à une main par l’épée.

Il est néanmoins maitrisé et menotté avant d’être interpellé.

Le chef a été très étonné de savoir qu’il allait recevoir la médaille de la Gendarmerie et ne boude pas son plaisir, et est évidemment très fier!

Âgé de 29 ans, issu du monde civil, sans aucun membre de sa famille ou de son entourage dans l’Arme, dans l’armée ou dans la police, ce ceinture noire de judo a “toujours eu envie de servir son pays“. Formé à l’école de Montluçon, il a été affecté en 2014 à la brigade de proximité de le Fouët. Il a rejoint la brigade de Moëlan-sur-Mer depuis. L’une de ses camarades de l’unité, l’adjudant Maryline a été honorée à Quimper le 16 février. Pour avoir sauvé une petite fille de la noyade, elle a reçu la médaille de bronze du courage et du dévouement, rend compte Ouest France.

La Gendarme Florine H à gauche et l’adjudant Aurélien M. au premier rang devant le chef Jordan D à gauche et le chef Jean-François D (Photo DC/LVDG)

Les autres héros du quotidien décorés aux Invalides

La Gendarme Florine H. de la brigade de Clairvaux-les-Lacs. Médaille de la Gendarmerie (étoile de bronze)

Le 19 janvier, elle est intervenue à la suite de l’accident ayant vu une voiture occupée par cinq jeunes lycéens tomber dans le lac de Chalain (Jura). À son arrivée, elle plonge dans l’eau glacée, pour tenter d’extraire les quatre jeunes encore prisonniers de la voiture, l’un ayant réussi à sortir du véhicule et à rejoindre la berge. Malgré tous ses efforts, elle est restée impuissante mais a tenu la main de l’une des victimes jusqu’à son décès.

Gendarme adjoint volontaire Clément G. de la brigade de Clairvaux-les-Lacs. Médaille de la Gendarmerie (étoile de bronze)

Le 19 janvier, il est intervenu à la suite de l’accident ayant vu une voiture occupée par cinq jeunes lycéens tomber dans le lac de Chalain (Jura). Lui aussi a plongé dans l’eau et a tenté d’extraire les occupants du véhicule immergé mais n’a pu éviter le décès des quatre occupants. Il a alors géré les secours.

Gendarme Antoine G. de la brigade de proximité de Renaison (42): médaille de la Gendarmerie (étoile de bronze)

Le 2 décembre 2021 à Ambierle (42), le Gendarme Antoine G. qui intervenait sur un incendie dans une habitation a extrait un camarade désorienté étendu difficulté respiratoire puis est retourné à l’intérieur et est parvenu à trouver l’occupant inanimé. Il l’a extrait et avec l’aide de deux camarades a pratiqué en relais un massage cardiaque en attendant les secours.

Maréchal des logis-chef Jean-François D. de l’escadron de gendarmerie mobile 42/2 de Guéret (23) : médaille d’or de la défense nationale avec étoile de bronze.

Le 20 mars 2021, à Sainte-Rose (La Réunion), ce Gendarme mobile se lance à la poursuite d’un chauffard suite à un refus d’obtempérer. À deux reprises, l’automobiliste ralentit et alors que la voiture de Gendarmerie se porte à sa hauteur, la percute volontairement avant de repartir à vive allure. Quelques minutes plus tard, le chef retrouve le véhicule immobilisé contre un terre-plein central avec un début d’incendie au niveau du moteur. Il se porte alors au secours des occupants avant de les interpeller.

Adjudant Aurélien M. du PSIG de Belfort ( Médaille de la Gendarmerie (étoile de bronze)

Le 13 octobre 2021, une patrouille de militaires du peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) de Belfort, intervient afin d’interpeller un individu exhibant ostensiblement une arme de poing par la fenêtre de sa voiture. Après plusieurs tentatives pour stopper l’homme qui refuse d’obtempérer, le conducteur du véhicule de service parvient à se placer à sa hauteur et immobiliser la voiture. Dans l’impossibilité de quitter la place de passager avant du fait de la proximité de l’automobile du mis en cause, l’adjudant Aurélien M., menacé par ce dernier qui prend une position de tir dans sa direction, procède aux sommations et fait usage à deux reprises de son arme parvenant ainsi à la neutraliser avec l’appui de son binôme.

Un Gendarme de 91 ans décoré de la Légion d’honneur à Marseille

Dans toute la France, des “héros du quotidien” ont été honorés. A Marseille, c’est un Gendarme retraité de 91 ans qui a reçu la Légion d’honneur des mains du général de corps d’armée Arnaud Browaeys, commandant de région. Armand Gagnaire, ancien combattant en Indochine dans l’armée de Terre puis admis en Gendarmerie en 1953 a été blessé et cité quatre fois en Algérie. Il est l’un des Gendarmes les plus décorés avec deux citations sur sa valeur militaire et deux citations sur la médaille de la Gendarmerie qu’il a obtenue en 1955! .

Il également médaillé militaire (1960), titulaire de la médaille des blessés, chevalier de l’ordre national du Mérite, titulaire de la croix du combattant, du titre de reconnaissance de la Nation et de la médaille commémorative des opérations en Afrique du Nord.

La Voix du Gendarme félicite Armand Gagnaire, membre de l’UNPRG des Bouches-du-Rhône qui était accompagné de Pierre Dufour, président de l’UNPRG 13.

Le fanion du groupement du Var décoré

Photo GGD 83

À Toulon, la cérémonie du 16 février a été aussi l’occasion de souligner l’engagement des Gendarmes du Var lors de deux événements d’ampleur. Les inondations des 23 et 24 novembre, 1er décembre 2019 et un incendie majeur en août 2021 dans le massif des Maures. Le groupement du Var, commandé par le colonel Guillaume Dinh avait mobilisé plus de 400 militaires, dont 130 sur le terrain en permanence. Au titre de ces deux engagements, la médaille de bronze pour acte de courage et de dévouement a été décernée au fanion du GGD 83. Il est rare qu’un fanion de groupement soit décoré.

D.C

1 COMMENTAIRE

Les commentaires sont fermés.