Médaille de la Gendarmerie, et médaille des réservistes volontaires: les dernières attributions

La médaille de la Gendarmerie et la médaille des réservistes de défense et de sécurité intérieure (Illustration LVDG)

Les dernières attributions de la médaille de la Gendarmerie, de la médaille des réservistes volontaires de défense et de sécurité intérieure, de la Gendarmerie, sont publiées au Bulletin officiel des décorations, médailles et récompenses des 10 décembre 2021 et 24 janvier 2022.

Ce bulletin qui contient toutes les médailles civiles et militaires, ordres nationaux, médaille militaire, croix du combattant volontaire, médaille d’honneur de la Police, courage et dévouement, pénitentiaire, sapeurs-pompiers, palmes académiques, jeunesse et sports et mérites associatifs, aéronautique, tourisme, sécurité intérieure, Défense nationale, réservistes volontaires de défense et de sécurité intérieure, etc. n’était jusqu’à présent pas dématérialisé et seule la version papier pouvait être consultée. Le Journal officiel a mis en ligne les bulletins depuis 2015 ce jeudi 3 février. Ils sont consultables ICI.

Pas automatique

La délivrance de la médaille des réservistes volontaires de défense et de sécurité intérieure (MRDSI) ne constitue pas un droit pour le réserviste qui en fait la demande. Cette délivrance est laissée à la libre appréciation de l’administration et dépend de la manière de servir du volontaire précisent les textes réglementaires.

La médaille des réservistes volontaires de défense et de sécurité intérieure comporte 3 échelons (Capture d’écran garde nationale)

Les critères d’attribution sont détaillés dans le document ci-dessous.

Conformément à l’article 1er du décret du 1er juillet 2019 susvisé, la médaille des réservistes volontaires de défense et de sécurité intérieure est destinée à récompenser l’engagement et les services accomplis par :

  • Les volontaires de la réserve opérationnelle des forces armées et des formations rattachées
  • Les réservistes civils de la Police nationale visés au 2° du I de l’article 1er du décret du 1er juillet 2019 susvisé
  • Les réservistes citoyens de défense et de sécurité et les réservistes citoyens de la Police nationale
  • Les personnes physiques qui, au sein d’un organisme public ou privé, ont favorisé l’engagement de réservistes de la Garde nationale ainsi que l’accomplissement de leurs missions
  • Les agents publics, œuvrant au profit de la réserve opérationnelle et de la réserve civile de la Police nationale.
    La médaille est assortie d’une agrafe prévue par l’arrêté du 1er juillet 2019 précité, indiquant la catégorie dont relève la personne décorée.
  • Agrafe “Garde nationale”
  • Agrafe “Réserve citoyenne”
  • Agrafe “Partenaire de la Garde nationale”

Sur le même thème : Nouvelle médaille des réservistes : l’échelon or à titre exceptionnel pour 26 Gendarmes

Elargissement des critères d’attribution de la médaille de la Gendarmerie

Plusieurs Gendarmes, des généraux qui quittent le service actif – c’est un usage- mais aussi, et c’est nouveau depuis l’extension des critères d’attribution de cette décoration prestigieuse selon la volonté du Directeur général, des officiers et des sous-officiers d’active, ainsi que des civils, des réservistes, opérationnels et citoyens, sont distingués de cette prestigieuses médaille délivrée par la ministre des armées.

La Voix du Gendarme félicite les futurs récipiendaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here