L’émouvant hommage des hélicos bleus pour le dernier vol du colonel Rossignol

0
245

Le colonel Pierre-Roland Rossignol, décédé le 16 mars a été magnifiquement accompagné à sa dernière demeure ce mardi 28 mars au Bar-sur-Loup (Alpes-Maritimes).

Pour son dernier vol, sur le parvis de l’église du Bar-sur-Loup, la dépouille de ce pionnier ayant été le premier officier pilote d’un hélicoptère Gendarmerie en 1954, a été survolée deux fois par un appareil du groupement sud des forces aériennes de la Gendarmerie, représentée à la cérémonie par une délégation conduite par le colonel Martin Pattier, commandant de ce groupement.

Sur le même sujet : Décès du colonel (H) Pierre Rossignol, pionnier des hélicos bleus et des plongeurs (diaporama et vidéo)

C’est seulement la deuxième fois que les forces aériennes rendent ainsi hommage à un pilote décédé, nous a confié, ému, le lieutenant-colonel (ER) Roger Drouin, pilier de l’association “les ailes de la Gendarmerie”. La première fois a été pour les obsèques du général Daniel Leimbacher à Fréjus en 2019.

Un hélicoptère des forces aériennes de Hyères a survolé le parvis de l’église du bar-sur-Loup (Photo Forces aériennes Gendarmerie)

Les plongeurs, conduits par le chef d’escadron David Veyrunes, commandant du CNING d’Antibes étaient aussi nombreux pour accompagner Pierre-Roland Rossignol pour sa dernière plongée vers le grand bleu.

Roger Drouin a retracé le parcours de pilote du défunt, secouriste en mer et en montagne, “auquel les forces aériennes doivent tant” tandis que le maire du Bar-sur-Loup a longuement évoqué l’imposante oeuvre accomplie par Pierre-Roland Rossignol pendant ses deux mandats de maire.

Outre les forces aériennes et les plongeurs, et la spécialité montagne représentée par le commandant en second du PGHM de Saint-Sauveur-sur-Tinée, le major Philippe Grosskost. la Gendarmerie départementale était représentée par le colonel Jean-Michel Doose, commandant en second du groupement des Alpes-Maritimes, accompagné du chef d’escadron Anthony Pedro, commandant la compagnie de Grasse, et de gradés de la brigade locale.

Les associations et les porte-drapeaux étaient très nombreuses, dont l’UNPRG représentée par Bernard Gamba, vice-président et l’amicale des plongeurs de la Gendarmerie avec son président, Michel Blaszczyk.

De nombreux anciens plongeurs de la Gendarmerie, tel le chef d’escadron Philippe Lorant, instructeur et ancien des chef des plongeurs du GIGN avaient tenu à être présents pour dire adieu au fondateur du centre nautique d’Antibes.