L’émouvant hommage au major Jean-Jacques Bloy, mort en service

0
466
L'hommage au major Bloy a été rendu à Foix (Photo Sirpa Gendarmerie)

Les honneurs militaires et l’hommage de la Nation ont été rendus ce jeudi 19 mai à Foix au Gendarme Jean-Jacques Bloy, décédé en service vendredi dernier sur une route de l’Ariège.

Sur le même sujet : Décès accidentel en service d’un motocycliste de l’Ariège: une cagnotte pour sa famille

Lors d’une cérémonie militaire en présence du directeur général, le général d’armée Christian Rodriguez, et du général de division Charles Bourillon, commandant la région Occitanie, le militaire a été promu major à titre posthume. Il a reçu la médaille d’or de la Défense nationale avec palme de bronze et la médaille d’or de la Sécurité intérieure. Une minute de silence a été observée dans toutes les casernes de Gendarmerie de France pendant la cérémonie.

Jean-Jacques Bloy était un homme humble et généreux, fier de servir l’État, fier de servir la France; nous honorons sa mémoire au service de l’état général. Nous l’accueillons par les héros de la Gendarmerie morts en service, nos héros du quotidien” a déclaré le ministre de l’Intérieur, cité par La Gazette ariégeoise.

Gendarme adjoint volontaire et mobile

Le parcours du défunt, originaire de Toulouse, a été retracé depuis son engagement comme gendarme adjoint volontaire à 20 ans, en 2005. Formé à l’école de Tulle, en Corrèze, il a servi au peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) de la compagnie de Foix. Après avoir réussi le concours de sous-officier, en 2007, intègre l’escadron (EGM) de Marmande, en Lot-et-Garonne puis celui de Pamiers, en 2014. Avec son unité, il participe à de nombreuses missions de maintien de l’ordre en métropole et outre-mer : Guadeloupe, Martinique, Guyane, la Réunion et Nouvelle-Calédonie

En 2020, passionné de moto, il obtient son brevet de motocycliste et intègre la brigade motorisée de Saint-Girons.