Aube : découverte de la Maison de Protection des Familles (MPF)

0

Les unités spécialisées de la Gendarmerie départementale évoluent pour s’adapter au changement de la société. C’est ainsi que la B.D.P.J a vu ses missions évoluées. Afin de marquer ce changement, elle a également changé d’appellation. Elle est devenue la Maison de Protection des Familles (MPF).

Lors d’un contact  avec l’adjudant-chef Simonet, responsable de cette unité, elle nous a proposé de faire une présentation aux adhérents de l’UD de ces missions.

Le commandant de groupement ayant mis une salle à notre disposition, la réunion a pu être programmée.

Nous avons été accueillis par le lieutenant-colonel Méveil, commandant en second le groupement qui nous a fait une présentation  de la Gendarmerie dans le département de l’Aube.

Puis les personnels de la MPF ont présenté l’organisation et les rôles de cette structure créée en avril 2021. Cette unité  se compose de six personnes, quatre sous-officiers et deux intervenantes sociales Gendarmerie (ISG).

Elles renforcent l’engagement de la Gendarmerie dans le suivi et l’accompagnement des victimes de violences conjugales. Leur but est de répondre présent auprès d’un public ciblé : les victimes  de violences intrafamiliales (dont la jeunesse, les personnes en situation de handicap, les seniors). Ils  sont formés aux auditions de victimes mineures.

Des échanges ont eu lieu entre les participants et les intervenants, des  conseils de prudence à appliquer et surtout les gestes à ne pas faire à la maison ou en extérieur. Ceci est souvent rappelé aux seniors, mais trop souvent oublié.

(Quelques exemples : toujours fermer sa porte à clé et ne surtout pas laisser sa clé sous le tapis, utiliser un entrebâilleur de porte, ne pas trop en dire sur sa vie sur les réseaux sociaux (dates et lieux de vacances par exemple), contacter immédiatement la Gendarmerie en cas de  personnes suspectes (à pied ou en véhicule), penser à mémoriser le numéro de plaque d’immatriculation). Etc. 

Les participants sont repartis satisfaits de ces interventions, le bilan est positif et le président envisage de proposer une nouvelle réunion.

La matinée s’est terminée au cercle mixte autour d’un repas où les discussions ont continué entre adhérents.

Claude Marchal, UD 10