Clap de fin pour les Cadets de la Gendarmerie des Alpes-Maritimes

Les Cadets des deux sessions avec leurs formateurs et les élus (Photo DR)

La formation des Cadets de la Gendarmerie des Alpes-Maritimes dans le cadre de la phase 2 du service national universel (SNU) s’est achevée par une cérémonie officielle de remise des brevets aux lauréats des deux premières sessions organisées en 2022.

Sur le même thème : Les Cadets de la Gendarmerie des Alpes-Maritimes en formation

La première session, qui rassemblait douze Cadets, s’est tenue de février à avril. La deuxième a vu une montée en puissance de l’engouement puisque ce sont vingt-cinq jeunes qui ont choisi la Gendarmerie pour leur phase 2. Leur formation s’est achevée début décembre. Encadrés par des réservistes opérationnels, le chef d’escadron Bernard Gamba, vice-président de l’UNPRG 06, le major Philippe Mecagni et l’adjudant Dino Casamassima, moniteurs d’intervention professionnelle, les Cadets ont vécu une immersion très riche au sein de la Gendarmerie des Alpes-Maritimes.

Les Cadets sont allés à la rencontre de la population (Photo gd (R) Sébastien Claudon)

Présentations dynamiques, exposés, apprentissage du tir, se sont enchaînés avec plusieurs temps-forts sur le terrain. Les “apprentis Gendarmes” ont participé à des missions d’intérêt général aux côtés de Gendarmes d’active en se rendant au contact direct de la population dans le haut pays grassois et à Saint-Martin Vésubie. Ils ont ainsi rendu visite à des habitants de zones isolées afin de recueillir leurs doléances, et afficher une présence active de la Gendarmerie.

Ils ont également participé à une mission de sécurité routière avec l’EDSR et de sensibilisation des skieurs d’Isola 2O00 avec les secouristes en montagne du PGHM de Saint-Sauveur-sur-Tinée.

Magnifique prise d’armes

Samedi 10 décembre, les Cadets, dont l’un, une fille, a intégré la réserve opérationnelle, ont reçu leurs brevets -spécialement fabriqués par Oblux– sous les yeux de leur famille lors d’une cérémonie militaire de haute tenue organisée sur la place d’armes de la caserne Ausseur de Nice en présence du général de division Louis-Mathieu Gaspari, secrétaire général de la Garde nationale et du général Gosset, adjoint au général commandant la région de Gendarmerie Sud.

La prise d’armes, rassemblant, aux ordres du lieutenant-colonel Pascal Massa, des détachements de Gendarmes d’active et de réserve des Alpes-Maritimes, a vu les Cadets marcher impeccablement au pas pour la première fois en public.

Le commandant des troupes était le lieutenant-colonel Pascal Massa, officier adjoint commandement et référent d’active pour les réserves.

Aux côtés de la sous-préfète Patricia Valma, chargée de mission du préfet des Alpes-Maritimes, du colonel Sébastien Thomas, commandant du groupement de Gendarmerie et du délégué militaire départemental, le colonel Bertrand Coupez, la classe politique, était présente en nombre avec notamment le député Eric Ciotti, président de la commission des finances du conseil départemental, représentant le président du conseil départemental, qui soutient financièrement les Cadets.

La cérémonie a été réhaussée par la présence de deux membres de la commission de la défense nationale de l’Assemblée, Christelle d’Intorni, députée de la circonscription, dont le discours engagé a été très remarqué et apprécié, et Alexandra Martin, très impliquée dans le dossier du service national universel, référente du SNU pour le groupe Les Républicains de l’assemblée et siégeant actuellement dans un groupe de travail du ministère des armées consacré à la réserve militaire.

La région Sud, qui subventionne l’association régionale des Cadets, et qui compte parmi ses élus référents en matière de sécurité et de défense le général d’armée (2S) David Galtier, ancien commandant du groupement des Alpes-Maritimes, était également représentée. La ville de Nice qui a contribué au soutien logistique des Cadets en fournissant des moyens de transport était représentée par son adjointe aux anciens combattants, la colonelle (ER) Marie-Christine Fix et Marc Concas, adjoint au maire, et colonel de la réserve citoyenne de la Gendarmerie. L’UNPRG, l’union nationale des personnels et retraités de la Gendarmerie était représentée par le major (ER) Daniel Grégoire, président départemental et le secrétaire général, sur les rangs comme réserviste.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here