UD67 – Grand Anniversaire

0

Comme il est de tradition, c’est avec grand plaisir que le président, le vice-président et le secrétaire-trésorier du secteur de Sélestat ont rendu une petite visite de courtoisie à Christian NICOT, retraité de l’Arme, adhérent de l’UNPRG – Secteur Sélestat – à l’occasion de son 85ème anniversaire.

Un agréable moment de convivialité qui a permis d’évoquer son parcours de vie, notamment professionnel, avec de nombreuses anecdotes et situations pour le moins burlesques que Christian a plaisir à développer avec tout l’humour qui le caractérise.

Comme il l’a retracé dans une autobiographie à l’intention de sa famille et de ses amis, il évoque son enfance et son adolescence à Hablainville (54), la période d’occupation, l’évacuation et l’après-guerre, l’appel sous les drapeaux le 8 juillet 1957, son service militaire en Algérie où, après 4 mois au Centre d’Instruction du Train à Beni Messous, il est affecté au 585ème Bataillon du Train à Teniet el Haad. Libéré des obligations militaires début octobre 1959 avec le grade de sous-officier maître-chien et un rapide retour à la vie civile avec une reprise d’activité sur l’exploitation agricole de ses parents, Christian pose sa candidature pour intégrer la Gendarmerie.

C’est ainsi qu’il effectue en août 1960, le stage d’élève-gendarme à Maisons-Alfort, à l’issue duquel il choisit de retourner en Algérie où il est affecté à la Brigade d’Eugène Etienne près de Tiemcen.

En novembre 1961, il se marie à Hablainville avec Annie, une fille du village et ancienne camarade d’école.

Fin novembre 1962, ils sont rapatriés en France via Oran et le 24 décembre 1962, Christian est affecté à la brigade de Gentioux (Creuse). En septembre 1964, après la naissance d’un bébé, il demande sa mutation pour convenances personnelles afin de se rapprocher de sa famille. Il se voit affecté en Alsace où il effectuera le reste de sa carrière, tout d’abord à la brigade de Barr (67) puis, après avoir passé avec succès l’examen d’OPJ, à la fin des années 1970 et une promotion au grade de maréchal des logos chef, il est affecté au commandement de la brigade de La Wantzenau. En 1983, il est promu adjudant et se voit confier la brigade de Marckolsheim où les époux Nicot séjourneront jusqu’en 1990 avant une dernière affectation au commandement de la brigade de Wissembourg jusqu’au 20 janvier 1992. Il fait alors valoir ses droits à la retraite et le couple se retire à Heiligenstein (67).

Christian Nicot est titulaire de la Médaille Militaire, de la Médaille Commémorative Algérie – Opérations de sécurité AFN, de la Médaille Ancien Combattant et de la Médaille de la Reconnaissance de la Nation – Sécurité.M.O.

Avant que nous ne prenions congé, Christian se fait une joie de nous vanter les mérites de son épouse Anne-Marie pour les aménagements floraux et l’entretien du potager et il nous présente les nombreux arbres fruitiers qu’il se fait un plaisir d’entretenir ainsi que le jardin d’agrément de la propriété avec un aménagement pittoresque dont une multitude de personnages animés par d’ingénieux systèmes hydrauliques de sa conception.

Tout en réitérant nos vœux d’anniversaire à Christian, nous remercions chaleureusement les époux Nicot à qui, au nom de l’Union Nationale des Personnels et Retraités de la Gendarmerie, nous souhaitons de profiter encore de nombreuses années d’une paisible retraite dans leur charmante demeure à Heiligenstein.

Bernard Wurtz président secteur Sélestat / U.D. 67