lundi, septembre 26, 2022
Home Editions LVDG : Livres, Ebooks La Gendarmerie, un ascenceur social

La Gendarmerie, un ascenceur social

(1 avis client)

24,90

Prix de vente 20 € + 4,90 € de participation au frais de ports
Broché

Francis Heaulme, le petit Grégory, Fourniret…
Ces affaires criminelles resteront à jamais dans les annales judiciaires. Plongez dans les coulisses de ces enquêtes avec Jean-Pierre Virolet qui nous détaille le travail de fourmi des enquêteurs, et qui nous dévoile des aspects méconnus, des anecdotes.

—————————–

D’appelé en Algérie à chef de section de recherches, Un Ardennais dans l’escalier social de la Gendarmerie. Comment un jeune Ardennais parti de rien est devenu un officier de Gendarmerie engagé dans la résolution de grandes affaires criminelles.

Jean-Pierre Virolet, confronté à 20 ans aux affres de la guerre d’Algérie comme appelé au 159ème régiment d’infanterie alpine, fait partie de ces militaires qui ont su prendre l’escalier social de la Gendarmerie.

De «brigadier» à commandant de section de recherches, cet Ardennais d’origine sociale modestes a réussi avec persévérance et motivation à se hisser jusqu’au grade de lieutenant-colonel.

Méticuleux, organisé et rigoureux, il a participé, de près ou de loin, à la résolution de plusieurs des affaires les plus marquantes du XXe siècle.

Ce fin connaisseur des ficelles du métier d’enquêteur décrit, avec passion, son parcours dans l’Arme, ses réflexions, ses enquêtes, les liens qu’il a tissés avec les suspects pour parvenir à ses fins.

_________________

A propos de l’auteur :  Jean-Pierre Virolet

Né en mars 1944 à Bogny-sur-Meuse (Ardennes), et second enfant d’une fratrie de quatre, faisant partie des «classes creuses», Jean-Pierre Virolet débute sa carrière en gendarmerie en 1967 à l’école de Chaumont après la son service national en Algérie dans les troupes de montagne. La gendarmerie devient dès lors un ascenseur social puisqu’il gravira, tout au long de sa carrière, les échelons jusqu’au grade de lieutenant-colonel d’active et colonel de réserve.

À partir de 1997, année de sa retraite, il s’implique au sein de l’Union nationale des personnels et retraités de la gendarmerie (UNPRG). Il occupera consécutivement les postes de président départemental des Ardennes jusqu’en 2021, de vice-président et de premier président national adjoint jusqu’en 2020. Parallè- lement, Jean-Pierre Virolet est engagé dans d’autres associa- tions telles que l’Union nationale des combattants (UNC).

Chevalier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite, il est titulaire de la croix du combattant, de la médaille de reconnaissance de la Nation, de la médaille de la Défense nationale échelon bronze, de la médaille de bronze des services militaires volontaires et de la médaille commémorative des opé- rations en Afrique du Nord, la médaille d’argent de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif.

1 avis pour La Gendarmerie, un ascenceur social

  1. le henaff

    La gendarmerie n’est pas un ascenceur social, mais c’est certainement un escalier social.
    En effet, Il faut travailler pour gravir chaque marche gagnée et encore, à condition à un moment donné, qu’aucun petit chef ne vous mette pas les bâtons dans les roues.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *