Un gendarme motocycliste du Calvados décède en service lors d’une opération d’interception (actualisé avec cagnotte)

1
Photo d'illustration (ACSPMG)

Gendarme motocyliste au peloton motorisé de Saint-Loup-Hors (Calvados), le maréchal des logis-chef Belaïd Allek est décédé en service dans un accident de la circulation dans l’après-midi du 26 avril 2024. Le militaire et ses camarades étaient en opération de contrôle de vitesse et tentaient d’intercepter un véhicule en infraction lors du drame.

Sur le même thème : Décès accidentel en service d’un Gendarme motocycliste d’Aubenas (Ardèche)

Ce vendredi 26 avril 2024, vers 15 h 50, alors qu’il roulait au guidon de sa motocyclette Gendarmerie, sur la route nationale 13 dans le sens Caen-Cherbourg, à hauteur de Saint-Loup-Hors, près de Bayeux le maréchal des logis-chef Allek Belaïd a percuté l’arrière d’un poids lourd dans des circonstances qui restent pour l’heure à déterminer, précise Gendinfo.

Le militaire a alors glissé au sol et est entré en collision avec une glissière de sécurité. Gravement blessé à l’un des membres inférieurs, il est décèdé sur place, malgré l’intervention rapide d’un camarade, puis des secours.

L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de Bayeux, co-saisie avec la section de recherches de Caen.

Âgé de 51 ans, Allek Belaïd était marié et père d’une fille de 22 ans.

Le général d’armée Christian Rodriguez, directeur général de la Gendarmerie nationale, a adressé ses condoléances et son soutien à la famille et aux proches du sous-officier ainsi qu’aux personnels de son unité.

La Voix du Gendarme et ses partenaires l’APNM Gendarmes et Citoyens et l’UNPRG, adressent leurs condoléances attristées à la famille du militaire et apportent leur soutien à ses camarades.

Gendarme depuis 1996

Le maréchal des logis-chef Belaïd Allek était sous-officier de Gendarmerie depuis 1996. Il servait au sein du peloton motorisé de Saint-Loup-Hors depuis 2020. Il était notamment médaillé de la Défense nationale, échelon or, avec agrafe gendarmerie départementale.

Une cagnotte de la Fondation maison Gendarmerie pour sa famille

La Fondation Maison de la Gendarmerie met en place une cagnotte au profit de son épouse, Karine et de sa fille, Cloé, 22 ans. (https://www.fondationmg.fr/don/deces-belaid-allek). Le don recueilli dans le cadre de cette cagnotte ne donnera pas lieu à l’émission d’un reçu fiscal selon la réglementation en vigueur.

1 COMMENTAIRE

Les commentaires sont fermés.