UD66 – Hommage aux Gendarmes Claude Matutano et Dominique Oller

0

Le vendredi 10 juin, l’ UNPRG UD 66 a répondu présent à l’invitation qui lui été faite par le colonel Arnaud Goudard, commandant le groupement de Gendarmerie départementale des Pyrénées Orientales, afin de commémorer la disparition en service des Gendarmes Claude Matutano  et Dominique Oller de la compagnie de Gendarmerie départementale de Prades (66).

Rappel des faits :

Le vendredi 27 avril 1979, une patrouille composée de sept militaires de la compagnie de Gendarmerie de Prades (66) reçoit la mission de surveiller et reconnaître le secteur du lac des Bouillouses, les flancs du Pic Péric, le pic de Mortiès, la serre de Maury et le val de Galbe, situé en zone de haute montagne.

Ce matin-là, il neige lorsque le groupe quitte le barrage des Bouillouses. Durant la progression des militaires, les conditions météorologiques se dégradent. Le vent devient très violent et il entraîne la neige dans des tourbillons terribles. La visibilité des skieurs se réduit et c’est péniblement que la colonne rejoint le refuge des Camporeils.

Abandonnant le projet initial de gravir le Mortiés, les militaires décident de rejoindre le refuge de la Jasse de la Llose à 1740 m d’altitude.

Vers 15h45, avant d’amorcer la descente sur leur nouvel objectif, tous les hommes de la patrouille se regroupent au lieu-dit « Le Roc d’en Bellaire ». Les trois premiers skieurs passent le goulet pour s’arrêter 200 mètres plus bas sur un replat. Alors que les quatre autres skieurs sont encore en amont, une avalanche se déclenche et les emporte dans son sillage.

Deux militaires seront retrouvés vivants. Hélas, le miracle s’arrête là. Les recherches immédiatement entreprises et l’arrivée des renforts ne permettent pas de retrouver rapidement les Gendarmes Matutano et Oller. Il faudra attendre le lendemain pour que les corps sans vie de nos deux camarades soient découverts sous une épaisse couche de neige. 

Deux vies se sont ainsi brutalement arrêtées ce 27 avril 1979. Rappelons-nous que la montagne ne prévient jamais. On se laisse captiver par elle, elle émerveille, mais elle prend aussi des vies et une mort reste toujours tragique. C’est ainsi.

Les Gendarmes Claude Matutano et Dominique Oller ont fait l’objet d’une citation à l’ordre de l’armée à titre posthume.

En cette matinée du 10 juin, après une très émouvante prise de parole du colonel Arnaud Goudard, une gerbe a été déposée au pied de la stèle érigée sur les lieux de l’accident.

Michel Sauquet, Valérie Briand, Armel Briand , colonel Goudard et Henri Bosc.

L’UNPRG UD 66 était représentée par quatre de ses adhérents, Armel Briand (secrétaire général) et son épouse Valérie, ainsi que Michel Sauquet et Henri Bosc.

Etaient également présents le commandant de compagnie de Prades, le fils de Claude Matutano ainsi que tout le personnel de la communauté de brigades de Font-Romeu-Odeillo-Via, des militaires du PGHM, de la MPPF, du CCPD et des communes voisines. Étaient également présents un représentant du régiment de parachutistes d’infanterie de marine.

Les participants à cet hommage, avec accroupis au premier plan Armel Briand, Henri Bosc et Michel Sauquet.

Armel Briand, secrétaire UD66.