Trois Gendarmes parmi les militaires engagés dans les Invictus Games

La cinquième édition des Invictus Games se déroule du 16 au 22 avril 2022 à la Haye aux Pays-Bas.
Pour cette édition, 11 blessés, militaires, vétérans et civils du ministère des Armées et trois de la Gendarmerie nationale défendront les couleurs de la France dans neuf disciplines.

Sur le même thème : Océane, Pauline et Audrey : trois “moblos” de Lucé au Raid Amazones pour Jade, une enfant malade

Inspirés des Jeux paralympiques, les Invictus Games réunissent soldats et vétérans de guerre blessés et des civils en situation de handicap. La première édition a été lancée au Royaume-Uni, en 2014, par le prince Harry, petit-fils de la reine Élisabeth II, à son retour d’Afghanistan où il a servi deux fois. Il est d’ailleurs présent avec son épouse depuis ce vendredi. Mise en place en 2014, cette compétition internationale hors norme constitue un encouragement pour les blessés sur leur chemin de guérison et de réadaptation. Elle constitue une opportunité unique pour le grand public de montrer son soutien aux hommes et aux femmes qui s’engagent pour la défense de leur pays. 

Le porte-drapeau est le caporal-chef (armée de Terre) Jean-Philippe Golf du 1er régiment de chasseurs parachutistes, victime d’un état de stress post traumatique (ESPT) à son retour d’Afghanistan (2011) et du Mali (2015).

Le capitaine d’équipe est l”adjudant (armée de Terre) Guillaume Vasson du 121 ème régiment du Train à Monthléry. Il souffre d’un arrachement de la jambe droite au Mali en 2016.

Les épreuves sont Athlétisme, aviron en salle, basket en fauteuil roulant, cyclisme sur route, défi de conduite Jaguar Land Rover (épreuve chronométrée d’habileté et de précision consistant à manoeuvrer des véhicules entre des portes de précision) , dynamophilie, (discipline appelée également force athlétique consistant à adopter la position du développé couché), natation, rugby fauteuil, tir à l’archer volley assis.

Les Gendarmes participants

Gendarme Christophe Collot (1ère participation)

Christophe Collot (Photo CNSD)

Né en 1971. Il a démarré sa carrière en 1994 à la brigade motorisée de Marennes-Hiers-Brouage, en Charente-Maritime, il a été polytraumatisé en 2017.

Epreuves disputées : cyclisme, rugby fauteuil, basket fauteuil, rameur et athlétisme.

Adjudant Michel Vuillerminaz (1ère participation)

Michel Vuillerminaz (Photo CNSD)

Né en 1964 à Vesoul, ce Franc-Comtois a débuté sa carrière en 1982 à la brigade motorisée de Mérignac (33).

Il s’est blessé grièvement au genou en 2016 à Bourges alors qu’il participait à une escorte avec la brigade motorisée de la Gendarmerie de l’air de Bordeaux-Mérignac.  Il souffre également d’une état de stress post traumatique.

“ Je revois parfaitement les images de l’accident, et notamment le moment où je vois arriver l’arbre. Je me suis dit : “C’est fini”. J’ai été sauvé par ma sacoche réservoir, qui a évité que ma tête percute le tronc” raconte l’adjudant à GendInfo.

Épreuves disputées : tir à l’arc et rameur.

Maréchal des logis-chef Nicolas Melen (2ème participation)

Né en 1977 à Fourmies (Nord) médaillé d’or en cyclisme en 2018, le maréchal des logis-chef Nicolas Melen participera pour la seconde fois aux Invictus Game. Depuis 1997 au Groupement d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) à Versailles, il a été gravement blessé en 2016 à la main droite lors de l’explosion d’une grenade.

Épreuves disputées : natation, athlétisme, cyclisme et rameur. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here