Table ronde Tégo : “nous ne voulons laisser personne au bord de la route”

0
634

Lors d’une table ronde organisée à la Maison de la Chimie mardi 14 septembre dernier, l’association Tégo s’est exprimée sur les actions menées jusqu’à présent auprès des militaires et de leur famille ainsi que celles à mettre en place pour l’année à suivre. Un rendez-vous avec des représentants ministériels et les adhérents de l’association qui ont permis d’échanger sur les objectifs à atteindre et les points à améliorer.

Sur le même thème : Trois associations de Gendarmes se mobilisent pour leurs camarades de Saint-Martin-Vésubie

“On peut s’améliorer et aller plus loin”

Lors de cette table ronde, le président de Tégo, le général d’armée aérienne Gratien Maire, a exprimé son souhait d’aller plus loin dans les actions proposées par l’association. “Il ne faut laisser personne sur la route” a t-il martelé.

Pour lui, l’association ne demeure cependant pas une référence chez les personnes ayant besoin d’aide dans les moment difficiles. C’est pourquoi il souhaite renforcer la proximité de Tégo auprès de ses adhérents mais également auprès de ceux ne l’étant pas. Comme l’explique Gratien Maire, “il y a ceux qui n’ont pas les contacts et ceux qui ne savent pas qui contacter pour bénéficier de ces aides”. Par “s’améliorer et aller plus loin”, Gratien Maire espère donc multiplier les opérations de soutien et d’entraide auprès de ceux qui “ont perdu pied avec l’institution”. Comme l’a clairement expliqué le général Jean-Tristan Verna lors de cette table ronde, “tout le monde peut avoir un coup dur mais tout le monde ne sait pas à qui s’adresser (…) c’est là que les associations et nous, intervenons”.

Je reste convaincu qu’il est important et nécessaire d’échanger pour essayer d’améliorer et changer les choses

Général d’armée aérienne Gratien Maire, président de Tégo, lors de la table ronde à la Maison de la Chimie

Forte de ses partenariats avec 35 associations, Tégo est parvenu à aider et soutenir 600 orphelins. Un engagement d’aider les jeunes et de les accompagner dans les moments difficiles comme au moment de leurs études. Une force résultant principalement des opérations menées avec des associations parmi lesquelles figure l’UNPRG. En chiffres, ce sont 2 275 familles accompagnées et 715 appels reçus en pleine période de covid-19 de juin à septembre 2020.

Dans cette ambition d’aider la totalité des militaires et des hommes et femmes partageant les valeurs que représente l’uniforme, l’association espère impacter les mentalités en recréant et solidifiant le lien armée-nation.

Une association créée par des militaires pour des militaires

Fruit d’une fusion entre l’AGPM et la GMPA en janvier 2020, Tégo est une association souscriptrice d’assurances auprès des militaires et des “uniformes de la République” (pompiers, Gendarmes, policiers etc). Depuis 70 ans maintenant, l’objectif de Tégo est d’aider les familles de militaires traversant des situations difficiles. Forte de son million d’adhérents, Tégo assure un soutien permanent tout au long de l’année, que ce soit financier, médical ou auprès des enfants des familles touchées.

Le réseau d’entraide et de soutien #répond présent à chaque demande d’aide par le bais de partenariats avec des associations et des opérations de soutien comme par exemple avec la récente course “Raid Sicut” créée et organisée par des vétérans du CPA10 (commandos de l’air), soutenu par Tégo.