Qui sont les huit colonels de Gendarmerie nommés généraux le 1er mai?

0
1961
Képis de généraux (Photo Nicolas Moulin ACSPMG)

Huit colonels de Gendarmerie sont nommés généraux ce 1er mai et sont maintenus dans leurs fonctions. Ils font partie des 24 colonels nommés généraux en première section en 2023. D’autres ont déjà été nommés en début d’année tandis que d’autres le seront dans les mois à venir.

Sur le même sujet : Qui sont les généraux de Gendarmerie du cru 2023 ?


Lucien Barth (photo Linkedin)

Lucien Barth : commandant en second la Gendarmerie de Corse, ancien commandant en second de la Gendarmerie de Martinique, ancien commandant du groupement de la Nièvre.

Le général Stéphane Lacroix (Photo Gendarmerie)

Stéphane Lacroix : après avoir commandé le peloton d’intervention de l’EGM 23/5 de Pontcharra, puis encadré deux compagnies d’élèves à l’École Polytechnique, il est à la tête de la compagnie de gendarmerie départementale de Lunel (34) de 2004 à 2008. Il commande par ailleurs le groupement de gendarmerie départementale du Gard, de 2015 à 2018. En ce qui concerne son parcours à l’international, le général Lacroix a servi successivement à la sous-direction de la coopération internationale de la DGGN , en coopération technique en Irak (comme conseiller du directeur de la police fédérale) et en qualité de chef du bureau Afrique du Nord/Moyen-Orient à la DCIS.

Il occupe depuis 2018 le poste d’attaché de sécurité intérieure au Qatar, avec une compétence étendue au Koweït.

Le général Christophe Perret (Photo MHP Linkedin)


Christophe Perret :sous-directeur de l’action internationale à la direction des affaires européennes et internationales du ministère de l’Intérieur. Saint-Cyrien, il a d’abord commandé un peloton de gendarmerie mobile à Aubervilliers (1998-2001), au cours duquel il a servi 9 mois au sein de la mission des Nations Unies en Bosnie-Herzégovine. Il a ensuite été commandant de compagnie et officier pédagogie à l’Ecole de Gendarmerie de Montluçon(2001-2004) puis a commandé la compagnie de Trévoux dans l’Ain (2004-2008). 

Après avoir suivi la scolarité de l’école de guerre en Espagne, il y est resté comme attaché de sécurité intérieure adjoint (2008-2012). Puis, après deux ans au bureau des affaires criminelles de la DGGN, il a pris le commandement du groupement de gendarmerie départementale de Haute-Marne (2014-2017) avant de partir comme attaché de sécurité intérieure en Tunisie.
En 2020, il a été l’un des précurseurs de la nouvelle direction des affaires européennes et internationales du Ministère de l’Intérieur, créée octobre 2020.   

Dominique Monguillon : commandant du groupement I/V de gendarmerie mobile de Sathonay-Camp (69). Ancien commandant en second du commandement des réserves de la Gendarmerie et ancien commandant du groupement de gendarmerie mobile III/7 de Reims.

Le colonel Dominique Monguillon lors de la remise du drapeau du groupement I/V de gendarmerie mobile de Sathonay-Camp (69) le 31 mars à Sathonay (Photo Com RGARA)


François Heulard : commandant l’Institut de recherches criminelles de la Gendarmerie (IRCGN). Il a commandé la section de recherches de Dijon (21), la compagnie de Metz et le peloton d’intervention de l’escadron de gendarmerie mobile de Thionville. Véritable “expert”, il a été chef du département environnement-incendies-explosifs et de la Division criminalistique physique et chimie de l’IRCGN.

Christophe Vercellone : sous-directeur de l’architecture et des infrastructures techniques à la direction numérique du ministère de l’Intérieur. Il a notamment commandé le groupement de gendarmerie départementale des Pyrénées-Atlantiques et la compagnie de Lorient.

Photo MHP Linkedin

Lionel Rollin : commandant le groupement de gendarmerie départementale du Nord depuis le 1er août 2022, le général Rollin coordonne l’action des 1350 militaires d’active et des 650 réservistes du département. Issu de l’armée de Terre, ce saint-cyrien a été instructeur à l’école des sous-officiers d’active de Saint-Maixent et chef de section dans les transmissions à Nancy. Dans la Gendarmerie, il a commencé par le commandement de l’escadron 15/6 de gendarmerie mobile de Nîmes avant de commander la compagnie de Nancy. Il a aussi été à la tête du groupement 1/3 de gendarmerie mobile de Rennes et a été commandant en second du 1er régiment d’infanterie de la Garde républicaine. En administration centrale, il a été chef de la section génération de forces du bureau de l’ordre public entre 2009 et 2013 et a dirigé l’unité de coordination des forces mobiles (UCFM) au ministère de l’Intérieur.

Rudy Gaspard (Photo IGGN)

Rudy Gaspard : il est le premier général commandant du groupement de la Gendarmerie départementale de l’Ain. Ancien chargé de mission au sein de la division des audits internes et des études de l’IGGN , il a déjà commandé un groupement de gendarmerie départementale, celui du Cher. Saint-cyrien, il est issu du recrutement officier des armes et a commencé dans l’armée de Terre comme chef de section au 2e régiment du génie de Metz et dans la Gendarmerie comme commandant de l’escadron de gendarmerie mobile de Toulouse avant de commander la compagnie de Nîmes. 

Décret du 19 avril