Orages en Gironde : appel à la solidarité pour les Gendarmes de Saint-Médard-en-Jalles

Les dégâts sont colossaux (Photo Gendarmerie Nouvelle Aquitaine)

Les intempéries survenues lundi soir à l’ouest de Bordeaux (33) ont occasionné d’énormes dégâts à la caserne de Gendarmerie de Saint-Médard-en-Jalles. 20 logements sur 22 sont dévastés et inhabitables, et 23 Gendarmes sur les 33 que compte l’unité sont sinistrés. L’ensemble des militaires et leurs familles, dont cinq Gendarmes adjoints volontaires, ont été relogés en urgence dans des hôtels du secteur. La solidarité joue à plein avec UNEO, la caisse nationale du Gendarme (CNG) et la fondation maison de la Gendarmerie qui a ouvert une cagnotte.

Sur le même thème : Plus de 33000 € dans la cagnotte pour les Gendarmes de Saint-Martin-Vésubie!

Les grêlons, de la taille d’une balle de golf, ont littéralement crevé les toits de la caserne, provoquant des dommages considérables dans les logements et sur les véhicules de service, mais aussi sur les voitures personnelles des Gendarmes. Les locaux de service, protégés par un toit terrasse, sont en revanche indemnes. La brigade est néanmoins fermée au public et les plaintes sont prises dans l’unité voisine de Blanquefort.

La compagnie de Mérignac, commandée par le chef d’escadron Jérôme Malgras, a réorganisé ses services et les interventions sont assurées. “Des Gendarmes mobiles de Bouliac (Gironde) assurent la sécurité de la caserne et un peloton de l’escadron de Bellac (Haute-Vienne) sera déployé ce lundi à demeure” annonce le général de corps d’armée André Petillot, commandant de la région Nouvelle Aquitaine et la zone de sécurité sud-ouest.

L’officier général qui s’est rendu sur place, indique à la Voix du Gendarme que les démarches pour reloger rapidement les militaires sont engagées et que l’idée est de trouver un emplacement le plus près possible de Saint-Médard-en-Jalles. “Le bailleur s’est engagé à retrouver des logements” précise le commandant de région en se félicitant de l’élan de solidarité qui s’est manifesté dans la commune de la part des habitants. “Des civils sont venus donner un coup de main, les militaires ont été touchés par cette attitude” dit le général.

Les dégâts sont spectaculaires et les logements sont inhabitables (Photo Gendarmerie Nouvelle Aquitaine)

Tous les moyens et services de la compagnie de Mérignac, du groupement de la Gironde, commandé par le colonel Olivia Poupot, et de la région, sont déployés pour venir en aide aux familles tout en continuant à assurer le service.

Une ligne budgétaire a été d’ores et déjà ouverte par la Direction générale pour remettre en état rapidement ce qui peut l’être à Saint-Médard-en-Jalles, mais aussi dans l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine, car d’autres dégâts, notamment à Ribérac en Dordogne et à Soumoulou dans les Pyrénées-Atlantiques, sont à déplorer, mais dans une moindre importance. Des locaux ont été endommagés mais aussi des véhicules de service sont “grêlés”.

Une cagnotte de la Fondation Maison de la Gendarmerie

La solidarité s’est organisée localement mais également au niveau national. La Caisse Nationale du Gendarme et la mutuelle Unéo, ont octroyé un secours exceptionnel, à chacun des militaires et familles vivant au sein de cette unité et à leurs adhérents. En parallèle, les personnels pourront bénéficier de prêts bonifiés (sans intérêts ni frais de dossier, car pris en charge par la CNG), mais également de l’accès aux plateformes CNG Premium et Avantagé avec Unéo (offres remisées utiles dans le cadre de leur rééquipement).

La fondation Maison de la Gendarmerie a pour sa part, mis en place une cagnotte.