Mercato des généraux : le point (actualisé)

Képis de généraux (Photo Nicolas Moulin ACSPMG)

La haute hiérarchie de la Gendarmerie va connaître de nombreux changements cet été et dans les mois à venir. La Voix du Gendarme fait le point sur le “mercato 2022” des généraux.

Du côté des départs, d’abord, deux commandants de régions zonales quittent leur fonctions. Le général de corps d’armée Pierre Sauvegrain, commandant la Bretagne et la zone de sécurité ouest rejoint la 2ème section.

Le général de corps d’armée Hubert Bonneau, 56 ans, directeur des opérations et de l’emploi devrait quant à lui prendre de nouvelles fonctions tout comme le général de corps d’armée André Pétillot, 55 ans commandant de la Nouvelle Aquitaine.

Le général Jean-Marc Descoux, commandant de la Gendarmerie d’outre-mer, CGOM, en limite d’âge, rejoint la 2ème section au terme d’une superbe carrière débutée comme Gendarme mobile à l’escadron 7/22 d’Antibes, devenu 24/6.

Autres départs, ceux des généraux de division Louis-Mathieu Gaspari, secrétaire général du conseil de la fonction militaire Gendarmerie, nommé commandant de la Garde Nationale, Éric Bio-Farina, commandant de la Garde républicaine et Tony Mouchet, commandant de la Corse, qui arrivent au terme de leurs mandats et dont les futures affectations seront connues prochainement.

Le général Stéphane Bras quitte quant à lui le commandement de la Guyane pour rejoindre la direction des opérations et de l’emploi comme adjoint. Son successeur est le général Jean-Christophe Sintive, conseiller défense et sécurité et adjoint Gendarmerie au cabinet militaire du ministre des armées.

Le général de division Samuel Dubuis, directeur de cabinet du DGGN est nommé commandant de la région Nouvelle-Aquitaine, et de la Gendarmerie pour la zone de sécurité Sud-Ouest. Son successeur est le général Eric Delain, qui était jusqu’à présent chef du bureau du personnel officier. Un arrêté publié au Journal officiel le désigne dans cette fonction.

Le général Eric Marchal, commandant la région Auvergne et le groupement du Puy-de-Dôme quitte aussi ses fonctions à la suite de la réorganisation des régions, le groupement du Puy-de-Dôme redevenant un groupement traditionnel et non plus un “groupion”, c’est-à-dire un groupement région. Il est nommé adjoint au directeur des soutiens et des finances de la Gendarmerie nationale à compter du 1er septembre 2022. C’est la colonelle Maddy Scheurer, porte-parole qui lui succède.

Le général de brigade Ronan Le Floc’h, qui commandait le groupement des Bouches-du-Rhône et auquel succède le général Constant Caylus (qui vient de l’IGGN) est nommé chef de la division des audits, inspections et études de l’inspection générale de la Gendarmerie le 1er septembre.

Le général de brigade Guillaume Grimaux, chargé de mission à l’IGGN, ancien commandant de la Gendarmerie maritime, est nommé chef de la division des audits et expertises techniques de l’inspection générale de la Gendarmerie et succède au général de division Philippe Guichard, (Lire par ailleurs) qui a rejoint la 2ème section.

Le général de division Gérard Escolano, commandant en second de la région Auvergne Rhône-Alpes, atteint par la limite d’âge a effectué ses adieux aux armes. Tout comme les généraux et Richard Caminade, figure de la mobile et commandant du groupement II/1de Maisons-Alfort.

D’autres généraux “bougent” cet été, tels les généraux Charles-Antoine Thomas, directeur de la transformation RH, Christophe Daniel, adjoint au directeur des opérations et de l’emploi, Jean-Luc Villeminey, sous-directeur de l’emploi des forces (SDEF), Philippe Watremez, commandant le groupement blindé de Satory, et le général Eric Lamiral, commandant le CNEFG de Saint-Astier.

Le général de division Patrick Touron, commandant du Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale a fait ses adieux aux armes.

Avec ces départs, de grands commandements se libèrent et devraient être pourvus aux prochains conseils des ministres.

En fin d’année, c’est le poste d’inspecteur général des armées-Gendarmerie (IGAG) qui devrait être vacant, le général François Gieré arrivant théoriquement en novembre en limite d’âge. Le général de corps d’armée Laurent Tavel, prolongé après avoir atteint la limite d’âge , devrait aussi quitter ses fonctions en fin d’année.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here