Les “moblos” de Bretagne ont couru 200 km en relais pour les 100 ans de la Gendarmerie mobile

0

A l’occasion du 100ème anniversaire de la Gendarmerie mobile ce mercredi 29 septembre, 160 Gendarmes mobiles ont effectué une course de relais à travers toute la Bretagne jusqu’à la Manche. Une course de 200 kilomètres ponctuée par un saut en parachute du GIGN au-dessus du Mont-Saint-Michel.

Sur le même thème : Le 226ème anniversaire de la Victoire d’Hondschoote commémoré

200 km pour 20 escadrons de Gendarmerie mobile

Créée en 1921, “la jaune” compte aujourd’hui 13 000 Gendarmes hommes et femmes à travers tout le territoire national. Pour ses 100 ans, la Gendarmerie de Bretagne a créé la course “Relais du Centenaire – de l’Atlantique à la Manche” reliant Arzal, dans le Morbihan, au Mont-Saint-Michel. Une course organisée pour célébrer le centenaire mais également pour “rendre hommage à ses militaires, pour leur engagement sans faille, leur dévouement, ainsi que leur professionnalisme” explique Gendinfo. L’évènement a ainsi réuni 160 Gendarmes des 20 escadrons de la zone de défense et de sécurité Ouest.

A travers 39 communes, les vingt équipes, composées de huit “moblos”, se sont relayées sur 216 kilomètres. Un périple qui s’est achevé avec le général de corps d’armée Pierre Sauvegrain, commandant la région de Gendarmerie de Bretagne et la zone de sécurité ouest qui a franchi la ligne d’arrivée.

Une ligne d’arrivée franchie dans les airs par le GIGN

Pour saluer cette course, six Gendarmes du GIGN, qui portent les galons jaunes de la mobile, ont sauté depuis un hélicoptère EC145 à 2000 mètres d’altitude. “Parce-que le GIGN est par tradition rattaché à la Gendarmerie mobile” explique le général Sauvegrain. Avec un vent mesuré à 22 mètres par seconde, les Gendarmes de l’unité d’élite ont toutefois brillamment maitrisé leur vol et leur posé. Un saut en parachute également effectué le jour de la Saint-Michel, saint patron des unités parachutistes. Comme dit la devise : “Et par Saint-Michel, vive les paras !”.