Le général Louis-Mathieu Gaspari, nommé secrétaire général de la Garde nationale

Gaspari
Le général Gaspari (Photo LVDG)

Le général Louis-Mathieu Gaspari, inscrit sur la liste d’aptitude pour être promu général de division avant la fin de l’année, quitte ses fonctions de secrétaire général du conseil supérieur de la fonction militaire Gendarmerie (CFMG) pour devenir le nouveau secrétaire général de la Garde nationale et secrétaire général du conseil supérieur de la réserve militaire.

Sur le même thème : Exclusif : le cru des généraux 2022

Il succédera le 1er août à la générale de division aérienne Véronique Batut, du corps des officiers mécaniciens de l’air, nommée directrice de projet “soutien opérationnel 4.0” auprès du chef d’état-major de l’armée de l’air et de l’espace.

Après la générale de division Anne Fougerat, il est le deuxième officier de Gendarmerie a commander la Garde nationale, dont la tête est assurée en alternance par un officier général des armées, et un officier général de Gendarmerie.

La Garde nationale, créée le 13 octobre 2016, rassemble les réservistes des ministères de l’Intérieur et des Armées. 

Les trois objectifs de la Garde nationale :

  • Accroître la participation des réserves au renforcement de la sécurité des Français ;
  • Apporter une réponse concrète au désir d’engagement de la jeunesse ;
  • Favoriser la cohésion nationale et développer l’esprit de résilience face aux menaces actuelles.

La Garde nationale a pour ambition de rassembler 85 000 volontaires, à savoir 40 000 réservistes des armées et formations rattachées relevant du ministère des Armées et 45 000 réservistes du ministère de l’Intérieur.

Le général Gaspari était, au titre du CFMG, le garant de la chaîne concertation de la Gendarmerie et conseiller pour le dialogue social militaire auprès du DGGN. Les fonctions de secrétaire général du CFMG qu’il exerçait, le désignaient également comme le point de contact privilégié des associations qui ont signé la Charte Gendarmerie, dont l’UNPRG, notre partenaire.

Louis-Mathieu Gaspari, né en 1968, originaire de Corse, fils d’un colonel des troupes de marine est marié et père de deux enfants, un garçon et une fille dont il est très fier. Sa famille constitue pour lui un soutien constant. Saint-cyrien de la promotion Général Guillaume (90-93), il a commandé un peloton à l’EGM 31/3 de Nantes, l’escadron moto de la Garde républicaine, la compagnie de Cannes, a été chef du bureau des publications électroniques du SIRPA Gendarmerie avant d’être chargé de mission au cabinet du DGGN. Il a ensuite été à la tête de la section de recherches de Metz puis de celle de Paris, où il a géré des dossiers très sensibles. Il est breveté de l’École de guerre Il est officier de la Légion d’honneur et officier de l’ordre national du Mérite.

Le général Gaspari a été l’invité à deux reprises de La Voix du Gendarme qui le félicite chaleureusement pour sa nomination et le remercie pour sa disponibilité.

Son successeur à la tête du CFMG est le général Emmanuel Valot.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here