Le capitaine du GIGN Jérôme Favier honoré par ses frères d’arme et par la France

0
Photo GIGN

Le capitaine Jérome Favier, chef de la section 3 de la force d’intervention du GIGN, décédé en service vendredi dernier lors d’un stage de paramoteur, a reçu l’hommage de la Gendarmerie et de la France ce jeudi sur le stade de Satory à côté de la caserne Pasquier du GIGN, à Versailles.

Sur le même sujet : Ses frères d’armes du GIGN racontent “leur” Jérôme

Le capitaine Jérôme Favier a été honoré par ses frères d’arme du GIGN, par l’ensemble de la Gendarmerie, en présence des autorités civiles dont le ministre de l’Intérieur et deux anciens Premiers ministres, Bernard Cazeneuve et Manuel Valls. Le GIGN, était au grand complet avec des délégations des antennes provinciales et ultramarines, intégrées au GIGN 3.0 depuis l’année dernière. (*). L’EOGN, dont est issu le capitaine Favier était représentée ainsi que l’escadron de Gendarmerie mobile 47/2 de Périgueux au sein duquel l’officier avait commandé un peloton. Les anciens du GIGN, dont six anciens chefs, étaient très représentés.

Après avoir reçu les honneurs militaires et l’éloge funèbre retraçant son parcours, il a reçu du ministre de l’Intérieur et du DGGN, le général d’armée Christian Rodriguez, les insignes de chevalier dans l’ordre national du Mérite, la médaille d’or de la Défense nationale avec palme et la médaille d’or de la sécurité intérieure.

Les forces spéciales présentes

Les forces spéciales, qui travaillent avec le GIGN, avaient tenu à s’associer à cet hommage avec des détachements de l’état-major du COS, de la force des fusiliers marins et commandos (Forfusco), du 1er RPIMa et du 13ème RDP. Des unités d’intervention étrangères, dont le GSG9 Allemand, avaient, envoyé une délégation.

Les unités d’intervention de la Police nationale, RAID et BRI étaient également représentées de même que d’autres partenaires, militaires ou civils du GIGN.

De nombreuses grandes figures de l’Arme, dont l’ancien DGGN, Richard Lizurey, les généraux (2S) Desjardins, Véchambre, Cavallier, Quenelle avaient tenu par leur présence, à témoigner leur soutien à famille de Jérôme Favier dans cette terrible épreuve.

Fils du général d’armée Denis Favier, ancien DGGN et figure du GIGN qu’il a commandé à deux reprises, Jérôme Favier s’était fait un prénom au sein de cette unité d’élite.

Les obsèques religieuses de Jérôme Favier ont été célébrées en la cathédrale de Versailles, bondée.

Le cercueil de l’officier, est sorti sous une haie d’honneur improvisée de ses frères d’armes du GIGN. Il a été ensuite conduit à sa dernière demeure.

La Voix du Gendarme, et l’UNPRG, adressent leurs condoléances attristées à la famille de Jérôme Favier et renouvellent leur soutien à ses camarades et amis.

(*) Commandé par le général Ghislain Réty