La promotion de l’EOGN Charles Morel sur les traces de son parrain

0

Début octobre, les élèves officiers de la 127e promotion de l’école des officiers de la Gendarmerie nationale (EOGN) sont allés en Dauphiné sur les traces de leur parrain, Charles Morel.

Forte de 174 élèves, la 127e promotion de l’Ecole des officiers de la Gendarmerie nationale (2020/2022) a pris le nom de Charles Morel, héros de la Résistance et figure du maquis du Vercors (après la guerre, il a poursuivi sa carrière à Grenoble, Bourges, Algérie et fut le premier général de brigade puis de division de la Gendarmerie, comme commandant régional à Metz, avant de prendre sa retraite à Thonon (Haute-Savoie) où il est décédé en 2015).

Le lieutenant Morel commandait la section de Gendarmerie de Saint-Marcellin (Isère) qui s’était (secrètement, bien sûr) mise au service de la Résistance. En juillet 1944, dans la perspective proche des combats de la Libération, il décida de “monter” au Maquis avec ses Gendarmes. C’est ainsi qu’un renfort de quarante militaires armés quitta la petite ville dauphinoise au nez et à la barbe des Allemands pour rejoindre le plateau du Vercors. Durant les combats qui suivirent, plusieurs d’entre eux donnèrent leur vie à la France.

Début octobre, accompagnés du commandant de l’EOGN, le général Laurent Bitouzet, les futurs cadres de la Gendarmerie nationale sont allés en Dauphiné sur les traces de leur parrain.

Accueillis par le général (2S) Jacques Morel, fils de Charles, sous la houlette des Pionniers du Vercors, ils ont parcouru les lieux où leur modèle écrivit sa légende. Les visites de la Nécropole de Vassieux, et du Mémorial de la Résistance ont marqué les esprits des futurs cadres de la Gendarmerie nationale. (*) À Vassieux, l’opuscule “Gendarmes morts pour la France – 1939  1945 en Drôme” réalisé par l’UNPRG de la Drôme a été remis à chacun des militaires de la  promotion ainsi qu’à leur encadrement.

L’opuscule “Gendarmes morts pour la France – 1939  1945 en Drôme” réalisé par l’UNPRG de la Drôme a été remis à chacun des militaires de la  promotion ainsi qu’à leur encadrement (Photo UNPRG)

À Saint-Marcellin, devant la caserne Taillade, les élèves officiers ont ensuite rendu hommage, place Charles Morel, devant la stèle qui porte son nom, à celui dont le souvenir les guidera et accompagnera tout au long de leur carrière.   

Etape suivante de la promotion : l’Alsace, où combattit en 1945 le capitaine Charles Morel au sein d’une unité intégrée à l’armée de Lattre-de-Tassigny.

(*) L’U.N.P.R.G. UD26 a été représentée par un de ses porte-drapeaux, Michel Scherer, et le président suppléant de l’amicale de la Drôme des Collines et du Vercors, Georges  Torresan.