“Jamais je n’ai été plus fier d’être le chef de femmes et d’hommes tels que vous” : le message très fort de leur chef aux Gendarmes

0
776
Le général Christian Rodriguez décorant le mdl/chef Arnaud Blanc à Villacoublay jeudi 30 mars (Photo COMGIGN)

Les derniers jours ont été “particulièrement rudes” pour la Gendarmerie avec des Gendarmes grièvement brûlés dans une explosion à la Chapelle (Allier), la mort du maréchal des logis-chef Arnaud Blanc, abattu par un “garimpeiros” en Guyane, et la polémique après l’opération de maintien de l’ordre à Sainte-Soline dans laquelle 47 militaires ont été blessés. Dans ce contexte, le général d’armée Christian Rodriguez s’est adressé ce vendredi 31 mars directement à tous les Gendarmes avec un message “tous postes” que nous reproduisons en intégralité. (*)

Sur le même thème : Interview : le général Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie, détaille les enjeux pour 2023

Le DGGN le 27 décembre 2022 à la Direction générale (Photo Brice Lapointe SIRPA-Gendarmerie)

Message du général d’armée Christian Rodriguez, directeur général de la Gendarmerie nationale.

Mes chers camarades,

Il y a une semaine, je vous avais adressé un message sous une forme similaire. Depuis lors, je n’ai pas eu la possibilité de m’adresser à vous tous, parce que j’ai d’abord voulu me tenir auprès de ceux qui, parmi nous, en ont eu le plus besoin. Vous le savez, ces derniers jours ont été particulièrement rudes. 

Il y a d’abord eu les dispositifs de maintien de l’ordre sur l’ensemble du territoire national, dans le contexte du mouvement social. Plusieurs d’entre nous y ont été blessés, alors qu’ils accomplissaient leur mission avec maîtrise et sang-froid.

Dimanche 26 mars, je me suis moi-même rendu sur les lieux des affrontements autour des retenues de substitution dans les Deux-Sèvres. J’y suis allé pour soutenir, encourager et féliciter nos camarades engagés sur le terrible maintien de l’ordre de la veille. Leur résistance, leur solidité et leur détermination à toute épreuve m’ont impressionné.

Dès le lendemain, je me suis envolé pour la Guyane afin de m’incliner devant notre camarade le Major Arnaud Blanc de l’antenne GIGN de Cayenne, tombé sous des balles criminelles au moment même où l’émeute embrasait Sainte-Soline. En notre nom à tous, je me suis efforcé de conforter ses camarades dans leur engagement et, autant qu’il est possible, d’apporter réconfort et soutien à sa famille. 

De retour en métropole, j’ai accueilli la dépouille du Major Blanc à la base aérienne de Villacoublay, avant de me rendre à Vichy et à Lyon, auprès de nos frères d’armes du groupement de l’Allier, grièvement blessés en intervention le 15 mars dernier. Leur courage et leur dévouement suscitent mon admiration, la dignité de leurs proches m’a marqué au plus profond. 

Enfin, ce matin, je me suis tenu derrière le président de la République et les ministres de l’Intérieur et des Armées pour les honneurs funèbres militaires rendus dans la caserne du GIGN, à Satory. Poignant hommage de la Nation à l’un de ses soldats.

Cette semaine a été d’autant plus éprouvante que notre action, notre rôle, notre éthique ont été injustement mis en cause. Autant d’insinuations et de contrevérités qui visaient à nous affaiblir ou à nous faire douter. En vain !

Entrer dans les polémiques serait inutile. Pour autant, je ne laisserai jamais des attaques injustes salir notre honneur. Car j’ai une conviction et elle est d’un bloc : gendarmes, nous sommes les serviteurs du seul État de droit. Nous obéissons à la Loi et nous lui donnons sa force. Nous poursuivons un seul objectif : l’intérêt général pour le bien de tous. Nous sommes tout entiers à la France et aux Français, pour leur service et leur protection. 

Nous savons qui nous sommes. Nous savons ce que nous valons. A l’égard de vous tous, gendarmes, j’éprouve plus que jamais trois sentiments indéfectibles : confiance, reconnaissance, fidélité. Jamais je n’ai été plus fier d’être le chef de femmes et d’hommes tels que vous.

Gardons le cap ! Malgré les épreuves, la mission continue. Car elle est au service des Français.”


Général d’armée Christian Rodriguez
Directeur Général de la Gendarmerie Nationale

(*) La Gendarmerie a été injustement accusée d’avoir entravé l’arrivée des secours à Sainte-Soline alors qu’un médecin de la Gendarmerie, appartenant au service de santé des armées (SSA), portant secours à l’un des blessés graves, a été caillasse et gêné dans sa mission de porter secours.

Le chef des Gendarmes répond aux polémiques après Sainte-Soline