Depuis le 24 août jusqu’au 5 septembre prochain, les 16èmes Jeux Paralympiques se déroulent à Tokyo. Parmi les 146 athlètes Français présents à ces Jeux, deux ex-Gendarmes dont l’un, Margot Boulet vient d’obtenir la médaille de bronze en para-aviron.

Sur le même sujet : Vincent Fagnon, un ex-Gendarme de l’Aisne qualifié pour les Jeux Paralympiques de Tokyo !

Margot Boulet et son équipe lors de la remise de leur médaille de bronze – Instagram Margot Boulet

Ce dimanche 29 août, la Gendarme Margot Boulet a emporté la médaille de bronze en para-aviron 4 barré mixte. Une ligne d’arrivée franchie juste après les Anglais et les Américains avec un temps de 7’27”04.

Un exploit pour cette Gendarme qui a découvert le para-aviron il y a deux ans à la suite d’une grave blessure au dos et à la cheville. Anciennement dans la Garde Républicaine, Margot Boulet avait choisi d’intégrer le prestigieux GIGN. Mais au cours d’un stage de formation au parachutisme, elle se fracture le dos et se blesse grièvement à la cheville.

C’est alors que Margot Boulet se lance dans le para-aviron en 2019 et intègre l’équipe de France. En 2020, elle devient championne du monde indoor en 500 mètres PR3 avant de réitérer cette victoire l’année suivante sur 2 000 mètres.

Epreuve de para-tir le 4 septembre pour l’ancien Gendarme déclaré invalide après un accident

Médaille d’argent à la coupe du monde de para-tir à Lima en juin dernier, Vincent Fagnon participe désormais aux Jeux Paralympiques de Tokyo. L’ancien Gendarme, adhérent à l’UNRPG de l’Aisne depuis 2012, concourra dans sa discipline le 4 septembre.

Sorti de l’école de sous-officiers de Gendarmerie du Mans en 2002, Vincent Fagnon est ensuite Gendarme à la compagnie du groupement de la Haute-Marne, plus précisément au sein de la brigade territoriale de Saint-Blin (52). A la suite d’un accident de voiture alors qu’il n’est pas en service trois ans plus tard, Vincent Fagnon est hospitalisé et devient alors paraplégique. En 2005, lors de sa rééducation, il découvre le para-tir mais n’exerce le loisir par pur plaisir. Déclaré invalide à 80%, il retourne dans la vie civile et peine à retrouver un quotidien “normal”. Motivé, il obtient son permis de conduire (spécialisé) et décroche un BTS de comptabilité gestion des organisations avant d’intégrer l’éducation nationale.

Il faudra attendre 2017 pour que Vincent Fagnon s’inscrive dans un son premier club de tir. Après quelques stages, il parvient à intégrer l’équipe de France de para-tir. L’année suivante, il commence à alimenter son palmarès de victoires :

  • Médaille de bronze par équipe au championnat d’Europe à Belgrade (Serbie) en décembre 2018,
  • Médaille de bronze au championnat de France à Lorient en janvier 2019,
  • Médaille d’argent par équipe lors d’une manche de coupe du monde à Al-Ain aux Emirats arabes unis – couché à 10 mètres en janvier 2019,
  • Médaille d’or au Master para-tir de Châteauroux – couché à 10 mètres en janvier 2019,
  • Médaille d’argent par équipe lors d’une manche de coupe du monde à Osijek en Croatie – couché à 50 mètres en extérieur en juillet 2019,
  • Médaille d’argent au championnat de France à Niort à 10 mètres en février 2020,
  • Médaille d’argent par équipe au championnat du monde à Lima au Pérou en juin 2021.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here