Qui sont les nouveaux commandants de groupement de gendarmerie mobile et de gendarmeries spécialisées?

Le colonel Christian Gojard, figure des moblos prend la tête du groupement de Reims (Photo DR)

Cinq groupements de gendarmerie mobile changent de chef cet été ainsi que trois groupements de gendarmerie spécialisées.

Le portrait des nouveaux.

Groupement I/V Sathonay-Camp  (Rhône) : colonel Dominique Monguillon, commandant en second les réserves de la Gendarmerie. Il succède au colonel Laurent Lambert, nommé numéro 2 du GBGM de Versailles Satory. Le colonel Monguillon a déjà commandé le groupement III/7 de gendarmerie mobile de Reims.

Groupement IV/3 Orléans (Loiret) : colonel Jonathan Voisin, qui vient des Nations-Unies à New-York. Il succède au colonel François Bortoli. Après son service comme officier parachutiste au 3e RCP (Régiment de chasseurs parachutistes) à Pau, le colonel Voisin a intégré l’EOGN et à sa sortie a commandé un peloton de l’escadron mobile de Mirande (Gers) avant d’intégrer la “maison mère » des moblos, le CNEFG (Centre national d’entraînement des forces de Gendarmerie) de Saint-Astier (Dordogne) comme cadre. Il a ensuite pris la tête du groupe de pelotons mobiles (GPM), de Guadeloupe avant de commander la compagnie d’Orange (Vaucluse).

Groupement III/7 Reims (Marne) : colonel Christian Gojard chef d’état-major groupement de Gendarmerie mobile de Maisons-Alfort. Il succède au colonel Olivier Fischoeder. Le colonel Christian Gojard est une figure des “moblos” avec une très grosse expérience en OPEX. Ancien sous-officier de l’armée de terre au 67ème régiment d’infanterie de Soissons, il a choisi la Gendarmerie à sa sortie de l’école militaire interarmes (EMIA). Après l’EOGN, il a commandé un peloton à EGM 11/1 de Versailles/Satory puis l’escadron EGM 12/1 de Versailles/Satory tout en passant un an en Jordanie comme formateur de la police locale. Il a ensuite commandé la compagnie de Rezé (Loire-Atlantique) avant de servir à la Prévôté, notamment en Afghanistan.

Il a ensuite été projeté au Kosovo pendant 3 ans puis a conduit des missions au Bénin, au Cameroun puis a été nommé commandant en second du groupement de gendarmerie mobile I/7 de Metz. Après un séjour comme prévôt au Liban, il a été rejoint Maisons Alfort comme chef d’état-major groupement de Gendarmerie mobile de Maisons-Alfort.

Groupement I/3 Rennes (Îlle-et-Vilaine) : lieutenant-colonel Mathias Cazajous, commandant en second groupement II/2 de Mont-de-Marsan. Il succède au colonel Christophe Le Ruyet. Fils de Gendarme, issu du concours officier de réserve après son service national comme officier dans l’artillerie, Mathias Cazajous a commandé un escadron de gendarmerie mobile à Melun, la compagnie de Castres, a été cadre à la division rétablissement de l’ordre du CNEFG de Saint-Astier. Il est auditeur de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN).

Groupement 2/3 Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime) : lieutenant-colonel Grégoire Gaudin, adjoint chef des opérations région de Gendarmerie d’Alsace. Il succède au colonel Marcel Michon. Le lieutenant-colonel Grégoire Gaudin a débuté comme commandant de peloton à l’EGM 53/7 de Besançon puis a commandé l’escadron 36/3 de Joué-les-Tours et la compagnie de Bourg-en-Bresse. (01) Après l’école de guerre, il a rejoint la région Alsace.

Gendarmeries spécialisées 

Gendarmerie des transports aériens (GTA)

Groupement de Roissy (Val-d’Oise) : colonel Jérôme Robert, officier de liaison auprès du préfet des aéroports d’Île-de-France. Il succède au colonel Raphaël Garreau. Le colonel Robert qui s’est spécialisé dans l’aéronautique en suivant un master de management des aéroports à l’école nationale de l’aviation civile (ENAC) a commandé la compagnie de Remiremont (Vosges).

Gendarmerie de l’air (Gendair) 

Groupement de sûreté et de sécurité de Paris : lieutenant-colonel Damien Michel, de l’état-major du commandement de la Gendarmerie pour les missions extérieures (CGMEX). Il succède au colonel Stéphane Pharisien.

Après avoir commandé un peloton à l’EGM de Bouliac (33), Damien Michel a été à la tête de l’EDSR des Landes (40) puis a commandé la compagnie de Châteaulin (29). Il a ensuite été chargé de projet puis chef de section à la DGGN avant de servir au Mali pendant 5 ans comme formateur de la police locale puis comme chef des opérations de la mission EUCAP Sahel. (Mission civile de renforcement des capacités des Forces de Sécurité du Mali).

Gendarmerie maritime (Gendmar) 

Groupement de la Méditerranée à Toulon (Var) : lieutenant-colonel Frédéric Marc  (Ecole de guerre). Il succède au colonel Jean-Guillaume Rémy. Issu de l’École navale, il a choisi la Gendarmerie directement. Ce bordache a débuté par commandant de peloton de gendarmerie mobile à Versailles/Satory et a rejoint une première fois la Maritime en prenant la barre du patrouilleur rapide de gendarmerie maritime Glaive. Il ensuite commandé la compagnie de Gassin-Saint-Tropez avant d’être chef de section à la DGGN. Il est revenu en Gendarmerie maritime comme commandant en second du groupement de l’Atlantique à Brest. Il s’apprête donc à servir pour la 3ème fois dans la Gendmar.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here